Au chapitre

18 mars 2019

Agnès Martin-Lugand "Une évidence"

UNE_EVIDENCE_poster  20190314_140603  

Roman

Michel Lafon

Parution: 21 Mars 2019

381 pages

Résumé:

Reine mène une vie heureuse qu’elle partage entre son fils de dix-sept ans et un métier passionnant.

Une vie parfaite si elle n’était construite sur un mensonge qui, révélé, pourrait bien faire voler son bonheur en éclats…

Faut-il se délivrer du passé pour écrire l’avenir ?

Mon avis:

Rouen. Reine est mère célibataire. Son fils Noé a 17 ans. Elle bosse dans une agence de communication avec son associé et ami Paul. C'est un job qu'elle aime énormément et pour lequel elle se donne beaucoup. Un nouveau dossier l'emmène à Saint-Malo. Elle va y rencontrer ses futurs clients Pacôme puis Nicolas. Mais, son passé va resurgir brusquement...

Quel plaisir de retrouver la plume de cette auteure! Agnès Martin-Lugand a le don pour raconter des histoires de vies ordinaires et les rendre extraordinaires. Elle a cette capacité à transmettre une multitude d'émotions à travers ses mots: tristesse, joie, colère, espoir, peine... Les personnages sont terriblement attachants, on les aime, on se sent bien avec eux et on n'a vraiment pas envie de les quitter. De Rouen à Saint-Malo avec la mer, les embruns, son Histoire, on va suivre Reine dans ses questionnements, dans sa vie, sa relation avec son fils. Elle est en plein yoyo sentimental, hésite, a peur (peur d'être heureuse? Malheureuse?) Beaucoup d'hommes gravitent autour d'elle, chacun a son importance d'une manière différente dans sa vie. 

Un homme en quête de liberté.

Un homme qui a peur de prendre ses responsabilités.

Un homme incapable d'avouer son amour.

Un homme dont le monde s'écroule.

J'ai adoré le lien qu'unit Reine à son fils, un lien indéfectible d'une mère pour son enfant mais c'est un enfant qui n'en est plus un et qu'elle va devoir laisser partir. Et quand le passé refait surface, les mensonges éclatent. La vérité est-elle toujours bonne à dire? Ou est-ce trop tard? Peut-on réécrire l'histoire? Elle doit devenir la "reine" de son avenir et prendre les choses en main afin d'avancer. Quels choix Reine va-t-elle faire? Même si j'ai trouvé certains passages prévisibles, j'ai beaucoup aimé ce joli roman. La révélation finale m'a quant à elle énormément émue car je ne l'ai pas vu venir. Ce livre nous parle de la difficulté d'être mère et des relations amoureuses, du poids du passé et des mensonges, du destin et des aléas de la vie. Bref, c'est un roman nostalgique et mélancolique, une danse à quatre temps qui nous entraîne dans une histoire pleine d'émotions.

Son fils est une évidence, Pacôme est une évidence, Paul est une évidence, Nicolas est une évidence...

À bientôt,

Elodie

"Je ne savais plus où j'étais, je ne savais plus dans quel monde je vivais. Je ne savais plus ce que je devais faire."

Agnès Martin-Lugand

Roman Michel Lafon Paru le 29 Mars 2018 334 pages À l'approche de la quarantaine, Hortense se partage entre son métier de professeur de danse et sa liaison avec un homme marié. Elle se dit heureuse, pourtant elle est peu à peu gagnée par un indicible vague à l'âme qu'elle refuse d'affronter jusqu'au jour où le destin la fait trébucher.

http://auchapitre.canalblog.com

Posté par Auchapitre à 09:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


15 mars 2019

Ondine Khayat "Ecoute la petite musique du Clos des Anges"

9782263159763ORI  20190305_105138

Roman/Développement personnel

Solar éditions

Paru le 17 Janvier 2019

304 pages

Résumé:

Fais confiance à la vie, Raphaëlle. Elle ne ferme jamais une porte sans en ouvrir une autre.

Raphaëlle, artiste peintre à fleur de peau, a depuis longtemps rompu les liens avec un père qui l’a toujours rejetée. Lorsqu’elle apprend son décès, toutes ses blessures refont surface. À 39 ans, elle est rattrapée par son passé. Que faire du Clos des Anges, la magnifique demeure que son père lui a léguée à Giverny ? Doit-elle fuir ses souvenirs ou se confronter enfin à son enfance douloureuse ? Poussée par Fanny, son amie de toujours, et par Paul, le mystérieux jardinier du Clos des Anges, elle décide de s’installer dans la maison de son père et d’ouvrir ce lieu magique à d’autres personnes qui, comme elle, cherchent à réinventer leur vie. Pas à pas, Raphaëlle ose revisiter son enfance, s’ouvrir aux autres et faire vibrer en elle la petite musique de la vie…

Mon avis:

Raphaëlle qui a 39 ans est peintre. Elle n'a plus envie d'aimer ni d'être aimée depuis son divorce. Alors quand on lui annonce que son père vient de mourir, elle se laisse submerger. Direction Giverny, la maison familiale baptisée ''Le Clos des Anges" sur les traces d'un père qui n'en a jamais été un...dans la maison que celui-ci lui a légué...

Elle va décider avec son amie Fanny de faire de cette maison une colocation. Helena, Grégoire, Claire, Jacob... La vie s'organise et au côté de chacun, Raphaëlle commence à entrevoir la lumière... Sa rencontre avec Paul, un ami de son père, changera bien des choses.

Voici un livre de développement personnel romancé. J'ai beaucoup aimé l'ambiance de ce livre, cette magnifique maison, Giverny et ses couleurs. On va suivre le cheminement de Raphaëlle qui est en proie à des crises d'angoisse et de cauchemars. Dans cette maison d'enfance, ses souvenirs rejaillissent et la haine farouche qu'elle a pour son père et cette douleur intérieure resurgissent. Elle doit faire la paix avec son passé, avec les souvenirs afin d'apprécier son présent et surtout d'envisager sereinement le futur. Elle voudra vendre la maison pour se défaire des chaînes qui la relient encore à son père. Paul est bien décidé à la convaincre du contraire et lui montrer la beauté des lieux. Raphaëlle va alors constituer un groupe de personnes où chacun va aider l'autre et apporter quelque chose. Sans en avoir l'air, ce livre nous donne un petit boost, une leçon de vie et nous montre la nécessité de VIVRE. Il nous parle du poids du passé, des blessures d'enfance, d'amitié, d'amour et de deuil. Bref, malgré le côté prévisible, j'ai trouvé que c'était une jolie histoire.

"Écoute la petite musique du Clos des Anges'' et vois ce qu'elle t'apporte...

À bientôt,

Elodie

"Être humain et respirer est à la portée de tous, mais être pleinement vivant demande un apprentissage lent et douloureux."

vivre-linstant-présent 

Source photo: https://www.conscience-et-eveil-spirituel.com/vivre-l-instant-present.html

14 mars 2019

Sarah Pinborough "Si je mens, tu vas en enfer''

9782253045649-001-T  20190313_120250

Thriller psychologique

Préludes

Paru le 06 Mars 2019

416 pages

Résumé:

LISA
Brisée par un passé tragique, elle n'a d'autre rêve qu'une vie sans histoire, à l'abri des regards avec sa fille, Ava.

AVA
Quand l'adolescente sauve un petit garçon de la noyade, et qu'elle devient une héroïne locale, leur monde menace de s'effondrer.

MARILYN
Femme parfaite, mari parfait, maison parfaite et boulot idéal. Pourtant, lorsque la vie de sa meilleure amie, Lisa, est sur le point de s'écrouler, la sienne bascule.

Un instant aura suffi à bouleverser l'existence de ces trois femmes. Il y a des secrets qu'il vaudrait mieux ne jamais voir ressurgir. Et des fautes qu'on ne peut pas oublier.

Mon avis:

Lisa est une mère protectrice. Elle a quelque chose qui ne va pas, qui lui fait peur et la rend paranoïaque. Qui est Daniel dont le souvenir est si difficile à porter? Pourquoi cette réticence envers les hommes?

Ava est sa fille. Elle a 16 ans. Qui est ce fameux Courtney avec qui elle sort? Qui est cet homme qu'elle a rencontré sur internet? 

Marilyn est la meilleure amie de Lisa. Elle est mariée et semble mener une vie parfaite. Vraiment? 

Tout bascule lorsqu'Ava sauve un petit garçon de la noyade, elles font la une des journaux. L'une d'elles est reconnue, les secrets refont surface...

J'ai lu "Mon amie Adèle" de cette auteure et j'avais beaucoup aimé. Ici, aucune dose d'invraisemblable ou de surnaturel, l'auteure a bien ancré son histoire dans la réalité. C'est l'histoire de trois femmes, trois femmes qui nous racontent leur histoire et dont le destin est entremêlé. Le début du livre est un peu long à a se mettre en place car on découvre doucement ces personnages. Lisa est énigmatique et semble avoir peur de tout. Une chanson à la radio, une photo qui disparaît, elle est dans une angoisse perpétuelle mais la noyade de ce petit garçon nous éclaire sur l'histoire et l'on comprend peu à peu la terrible vérité. Ce livre nous parle du poids du passé et des silences et des erreurs de jeunesse. Un pacte a été passé, il a été rompu... J'ai trouvé tout de même certains passages dérangeants. Mais, j'ai adoré me prendre des claques à chaque révélation car quand on croit connaître la vérité, des retournements de situation viennent tout faire basculer. Bref, ce thriller psychologique nous plonge dans une spirale infernale où la vie de ces trois femmes va au fur et à mesure des pages éclater.

Croix de bois, crois de fer, "Si je mens, tu vas en enfer"

À bientôt,

Elodie

"Ce n'est rien. Je deviens juste un peu folle. C'est moi qui ai brisé le cadre sans m'en rendre compte. C'est moi qui suis brisée."

Sarah Pinborough

Thriller Préludes éditions À paraître le 27 Septembre 2017 448 pages LOUISE Mère célibataire, elle est coincée dans un quotidien minuté. Un soir pourtant elle embrasse un homme dans un bar... sans savoir qu'il est son nouveau patron. DAVID Psychiatre renommé et dévoué à sa femme, il regrette ce baiser mais ne peut s'empêcher de tomber amoureux de son assistante.

http://auchapitre.canalblog.com

13 mars 2019

Lucinda Riley "La soeur de la Lune" Série les sept soeurs T5

La_soeur_de_la_lune_Sept_soeur_5_c1  20190307_091744 

Roman

Charleston

Paru le 12 Maris 2019

704 pages 

Résumé:

2007, Écosse

À la mort de son père adoptif, Tiggy d'Aplièse se réfugie dans les Highlands écossais où elle se consacre à sa passion : s'occuper des animaux du domaine de Kinnaird, dirigé par l'énigmatique Charlie. Là, au coeur de la nature, elle retrouve une sorte de paix intérieure. Mais sur le domaine vit aussi Chilly, un vieux gitan, porteur d'un troublant message : Tiggy est l'héritière d'une célèbre lignée de voyants andalous, et il était écrit qu'il serait celui qui la ramènerait chez elle… à Grenade.

1936, Espagne

Lucía Amaya Albaycín, mieux connue sous le nom de scène de La Candela, s'apprête à fuir le pays ravagé par la guerre civile. Un exil qui conduira la plus grande danseuse de flamenco de sa génération bien loin de sa Grenade natale et de la communauté gitane où elle a grandi. De l'Amérique latine à New York, elle poursuivra son destin… au risque de perdre l'homme qu'elle aime.

Séparées par les années et les continents, ces deux femmes sont pourtant unies par un lien indéfectible… et la volonté farouche de découvrir qui elles sont.

Mon avis:

Saga des 7 soeurs, des soeurs adoptées au quatre coin du monde par Pa Salt, chacune à la recherche de ses origines. 

Ce tome est réservé à Tiggy d'Aplièse. Elle a 26 ans et est diplômée de zoologie et spécialisée en vie sauvage. Elle est en Écosse pour travailler au domaine Kinnaird au côté du propriétaire, le beau Charlie Kinnaird. Tiggy est consultante en vie sauvage et s'épanouit au sein de la nature et entourée d'animaux. Elle doit s'occuper de la reproduction de 4 chats sauvages sur la propriété. C'est alors qu'elle reçoit une lettre de son père (comme ses soeurs dans les tomes précédents) lui disant que si elle veut connaître les secrets de ses origines, elle doit se rendre à Grenade en Espagne. Mais, Tiggy fait désormais ce qu'elle aime, va-t-elle quitter son présent pour mieux connaître son passé?

J'ai lu ce livre en manuscrit en tant que lectrice Charleston 2019. La plume de Lucinda Riley est simple et captivante. Dès les premières pages, elle nous embarque totalement dans son histoire.Tiggy est un personnage engagé, aux belles convictions, passionné et proche de la nature. Elle a hérité de dons de ses ancêtres et peu à peu elle va en prendre conscience. Elle est la spirituelle de la famille. J'ai beaucoup aimé cette histoire même s'il ne se passe pas des événements grandioses. L'auteure nous raconte une histoire de vies avec leurs turbulences et des personnages avec leurs émois, leurs bonheurs et leurs malheurs. Mais, c'est surtout une histoire de femmes celle de Tiggy à la recherche de ses origines, celle de sa grand-mère Lucia qui était "la plus jeune gitane enchanteresse qui dansait en vêtement d'hommes." , une grande danseuse de flamenco connue dans le monde entier, un personnage fort, en quête de reconnaissance, parfois imbue d'elle-même mais qui ne voulait qu'être aimée puis celle d'Isadora sa mère qu'elle n'a jamais connue. Puis, j'ai aimé l'ambiance et les lieux, les paysages magnifiques et enneigés des Highlands qui m'ont fait penser à la saga Outlander, de l'Espagne au rythme de la guitare et du flamenco. Ce livre est une réelle invitation au voyage. Lors de la quête identitaire de Tiggy, on est transportés de 1912 à 1951, de l'Espagne au Portugal, de l'Argentine à New-York. C'est un roman qui nous parle de quête d'identité, de famille, de la vie des gitans espagnols, de l'amour et surtout de l'espoir. J'espère que nous aurons dans un tome suivant les réponses à nos questions concernant Pa Salt et sa vie. On se demande vraiment qui il était. Bref, ce nouveau tome de la saga des sept soeurs est touchant, sensible, riche en émotions et il nous plonge dans l'histoire de toute une famille dont les secrets et les révélations sont au fil des pages dévoilés... 

Elle est "La soeur de la Lune"...

À bientôt,

Elodie

"Souviens-toi que dans cette vie rude que nous menons sur terre, la seule chose à laquelle nous pouvons nous accrocher, c'est l'espoir."

spectacle-de-flamenco-au-museo-del-baile-flamenco-s-ville-in-seville-558973 

Source photo:https://www.viator.com/fr-FR/tours/Seville/Flamenco-Show-at-Museo-del-Baile-Flamenco-in-Seville/d556-64966P2

12 mars 2019

Vanessa Savage "La maison"

138512_couverture_Hres_0  20190308_144127 

Thriller psychologique

Éditions de la Martinière

Paru le 07 Février 2019

432 pages

Résumé:

La maison où Patrick a passé toute sa jeunesse n’est pas une demeure comme les autres. Quinze ans plus tôt, elle a été le théâtre d’un drame inconcevable : toute une famille y a été retrouvée, massacrée. Patrick garde pourtant des souvenirs irremplaçables dans ces lieux, comme seule l’enfance sait en créer. Il décide de la racheter. Sa femme, Sarah, et leurs deux enfants s’y installent à contrecoeur. Le délabrement, l’atmosphère sinistre qui colle à la maison oppressent Sarah. Ses psychoses reprennent, de plus en plus sombres. Des voisins épient chacun de ses mouvements. La tension monte.

Mon avis:

2017. Patrick et Sarah Walker ainsi que leur deux enfants Mia et Joe forment une famille en apparence comme toutes les autres. Patrick vient d'acheter sa maison d'enfance mais on apprend vite qu'une famille entière y a été massacrée il y a 15 ans. Défraîchie, mauvaises odeurs, tâches de moisissure... la maison est loin d'être idyllique... La famille parait peu enjouée à y vivre sauf Patrick... 

"La Maison du crime", "La Maison de l'horreur"...

Tout ne va pas se passer comme prévu et bientôt la famille est sur le point d'exploser... Que se passe-t-il?

On entre dans une maison totalement énigmatique et il faut le dire qui n'est pas du tout accueillante. Dès le début, on comprend que quelque chose ne tourne pas rond dans cette famille et on ne cessera pas de lire avant d'avoir trouvé la faille. Sarah a un profond mal être, est dépressive et on se demande ce qu'elle a. Patrick est un personnage bien trop lisse et impeccable qui peu à peu va changer, avoir des sautes d'humeur, il devient directif et autoritaire voire cinglant. Et les enfants? Eux non plus ne vont pas bien. On se demande si la maison a quelque chose à avoir avec tout ça, Sarah devient paniquée, angoissée, complètement paranoïaque... (Et le lecteur aussi!) On découvre d'étranges inscriptions sur les murs, le plancher qui craque, des voisins un peu trop curieux... Et puis, quelqu'un les observe, est-ce Ian Hooper le meurtrier fraîchement sorti de prison? La maison cache-t-elle des revenants? Qui cherche à leur faire peur? On se pose des questions sur chaque personnage. L'ambiance est quant à elle lourde et pesante, le suspense est bel et bien au rendez-vous. On s'aperçoit que tout n'est que secrets et faux semblants, on devient parano et on ne sait plus qui croire. On a envie que les membres de cette famille se réveillent de ce terrible cauchemar. Hélas, la vérité est bien pire et le passé ne peut être effacé... Bref, c'est un thriller psychologique très prenant dont vous tournerez les pages avec avidité afin de comprendre le fin mot de l'histoire.

Pénétrez dans "La Maison" et vous n'en ressortirez pas indemne...

À bientôt,

Elodie

"J'en ai marre de marcher sur les os de cette pauvre famille décimée. À faire comme si c'était notre maison, alors que ça ne l'est pas. Et ça ne le sera jamais. Elle restera pour toujours la Maison du crime. Seuls les fantômes devraient vivre ici."

images 

Source photo:https://www.love-intelligence.fr/Part-d-ombre-la-facette-cachee-de-notre-personnalite.html


11 mars 2019

Gropapa/Thorn "Le lion et le pélican"

le-lion-et-le-pelican  20190304_141149  

Littérature jeunesse

Evalou

Paru le 10 Avril 2018

32 pages

Résumé:

Cet album présente un lion qui ne s’assume pas et qui veut par-dessus tout devenir un bon nageur. Le lion imagine alors une solution inédite: échanger ses pattes avec celles du pélican! Hélas, tout ne se passe pas comme prévu... Une histoire drôle qui enseigne aux enfants que l’on doit s’accepter tel que l’on est, même quand on ne gagne pas. On ne peut pas toujours tout réussir ! Le dessin parfaitement maîtrisé de Thorn, couplé à des textes percutants, donne un excellent album qu’on ne se lasse pas de lire et d’écouter.

Qui sont Gropapa et Thorn?

Thorn est tombée dans l'univers graphique dès son plus jeune âge. Coloriste chez divers éditeurs pendant quelques années, elle n'a jamais abandonné son amour du dessin, et l'envie de faire passer histoires et émotions par son trait. Elle vit à Bordeaux.

Gropapa est un bibliothécaire qui va au devant des écoles et autres PMI pour lire des d’histoires et stimuler la curiosité des enfants pour la lecture. De cette expérience en bibliobus est né un amour à raconter des histoires : celles qui font rire, celles qui font peur, celles qui font rêver. Gropapa, 40 ans est le (gros) papa de 2 fillettes avides d’histoires quotidiennes. Il vit en région parisienne.

De quoi ça parle?

Le lion est le roi de la jungle, le plus beau et le plus fort des animaux. Mais Diego le lion de cette histoire cache un secret à tout le monde, un secret honteux: il ne sait pas nager! Il use de beaucoup de stratagèmes pour le cacher mais il en a marre, il décide d'aller voir monsieur Pélican afin de lui demander ses pattes palmées. Alors oui, il peut désormais nager mais il ne peut même plus chasser... Quelle décision va-t-il prendre?

Mon avis:

Ce livre jeunesse est accessible dès 4 ans. J'ai lu ce livre avec mes filles qui ont 6 ans et qui aiment beaucoup les animaux de la jungle dont le lion qui est le personnage principal de cet album. Les illustrations sont sympas de jour comme de nuit. Qu'il est drôle ce Diego avec ses pattes palmées! J'ai aimé que l'histoire apporte une morale dont on peut parler avec les enfants. L'histoire nous dit qu'on ne peut pas toujours être le meilleur, on ne peut pas gagner sur tous les tableaux. L'essentiel est surtout de prendre du plaisir, de se contenter de ce que l'on a et surtout d'être fier d'être celui que l'on est. Ce lion si sûr de lui prend une bonne leçon d'humilité! Les enfants se poseront beaucoup de questions et finalement auront beaucoup d'empathie pour cet animal. Bref, c'est un chouette album à découvrir! 

À bientôt,

Elodie

20190304_181754  20190304_181905  20190304_181918

10 mars 2019

Grégoire Delacourt "La femme qui ne vieillissait pas"

9782253100393-001-T  20190307_101038 

Roman

Le Livre De Poche

Paru le 30 Janvier 2019

224 pages

Résumé:

« À quarante-sept ans, je n’avais toujours aucune ride du lion, du front, aucune patte d’oie ni ride du sillon nasogénien, d’amertume ou du décolleté ; aucun cheveu blanc, aucun cerne ; j’avais trente ans, désespérément. »

Il y a celle qui ne vieillira pas, car elle a été emportée trop tôt. Celle qui prend de l’âge sans s’en soucier, parce qu’elle a d’autres problèmes. Celle qui cherche à paraître plus jeune pour garder son mari, et qui finit par tout perdre. Et il y a Betty. Ce qui est arrivé à Betty est le rêve de toutes les femmes. Et pourtant.

Mon avis:

La jeunesse éternelle...

Betty a un problème: elle ne vieillit pas... À 30 ans, son visage a encore les vestiges de l'enfance. Pareil à 33, à 40...elle vieillit de l'intérieur mais non de l'extérieur alors que la vie passe, son fils grandit, son mari vieillit... Où sont les rides et les cheveux blancs? 

La jeunesse éternelle est-elle une bénédiction ou une malédiction?

"Tu n'as pas changé", "C'est incroyable", "C'est une blague?"

C'est le premier livre de Grégoire Delacourt que je lis et je suis heureuse d'avoir découvert sa plume. Si d'ailleurs, vous avez des conseils concernant ses livres, je suis preneuse. C'est une histoire sur le fait de vieillir, c'est basique me direz-vous? Oui mais l'auteur a une façon particulière et bien à lui de la raconter. On va suivre cette femme de sa plus tendre enfance à l'âge de 63 ans. D'année en année, on va suivre son cheminement, ses premiers émois, les études, le travail, sa vie de famille... On se rend très vite compte que sa jeunesse a été marquée par la perte de sa mère et qu'elle va grandir avec l'ombre de cette maman qui plane, sa mère qui était en pleine fleur de l'âge et qui n'a pas eu le temps de vieillir... Je pense que soit on aime ce petit livre de 200 pages soit on passe à côté de l'histoire et de son message. Betty incarne le rêve de toutes les femmes dans cette société où le paraître est crucial et où le fait de vieillir est considéré comme le pire des ennemis. En tout cas, j'ai été surprise par la capacité de l'auteur à se mettre si bien dans la peau d'une femme. Bref, avec sa jolie plume et ses mots, l'auteur nous plonge dans une histoire inhabituelle mais pleine de mélancolie.

Connaissez-vous l'histoire de "La femme qui ne vieillissait pas"? C'est Grégoire Delacourt qui nous la raconte.

À bientôt,

Elodie

"Mais le bonheur, tout le monde le sait, est un invité fantasque. Il quitte parfois la table sans prévenir, sans raison."

Raquel32 

Source photo:https://nospensees.fr/5-habitudes-vieillir-plus-vite/

08 mars 2019

Fanny Chesnel "Le berceau"

9782081447899 20190222_125413

Roman

Flammarion

Paru le 06 Février 2019

272 pages

Résumé:

Joseph fabrique le berceau de sa première petite-fille, lorsqu’un coup de téléphone l’interrompt. Un crash d’avion : son fils dedans, son gendre aussi. Et la petite alors ? Sauve, bien vivante ! Prête à naître, car grandissant dans le ventre d’une mère porteuse canadienne choisie par le couple homosexuel. Joseph n’a jamais foutu les pieds hors de sa Normandie natale, il a passé sa vie dans une ferme, vendu ses vaches, enterré sa femme : il n’a plus que cette enfant en tête. Alors il part. À la rencontre de la minuscule promesse qui prolonge l’existence de son fils. À la rencontre de la jeune étrangère, farouche et indomptable, qui la couve. Rien n’est simple dans cette histoire, mais il se lance, à plein régime, dans une réinvention audacieuse et poignante de la famille contemporaine.

Mon avis:

Joseph Lecerf est sexagénaire. Il est veuf et il est en train de fabriquer le berceau de sa future petite-fille. Son fils Emmanuel et son gendre Béranger sont homosexuels et vont bientôt avoir un bébé grâce à une mère porteuse canadienne. Mais, Joseph apprend qu'ils ont eu un accident d'avion et qu'ils sont tous les deux morts. Que va devenir cette petite fille? Agriculteur, ne parlant pas anglais, il va se mettre en quête de trouver cette mère porteuse dont il ne sait rien... Direction le Canada.

On commence avec l'espoir d'un père puis le désespoir apprenant l'inéluctable et enfin l'espoir d'un grand-père qui va le guider pour retrouver son unique lien restant avec son fils décédé. Ce livre nous parle d'amour, d'homosexualité, de deuil mais aussi de procréation pour autrui, de famille et de la difficulté d'être parent. Cet homme venu de sa campagne normande devient touriste au milieu d'une autre culture. Sa rencontre avec Abigaïl, la future maman ainsi que sa demande d'adopter l'enfant... vont bouleverser sa vie. Heureux, conscient et épanoui, il aimerait profiter de cet enfant comme il n'a pas su profiter de ses propres enfants car la vie est ainsi faite. Outre le fait tout de même assez fort et parfois dérangeant de la paternité à l'âge d'être grand-parent, cette histoire et le dénouement sont très émouvants. Il y a des passages drôles où l'auteur mélange français, anglais et quelques expressions canadiennes. (Tabernacle!) Bref, sans aucun jugement, l'auteure nous fournit une histoire riche, touchante d'un homme brisé par le deuil qui va reprendre le goût de vivre grâce à un enfant.

Pourra-t-elle passer des nuits heureuses dans "Le berceau"?

À bientôt,

Elodie

"Oui, tu peux compter sur moi, ma petite, ne t'en fais pas, papy est là, je ne te laisserai pas tomber."

Source vidéo: https://www.editions-pygmalion.fr/

Posté par Auchapitre à 10:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

07 mars 2019

Fannie Flagg "Toute la ville en parle"

9782749157962ORI  20190305_145021

Roman

Cherche Midi

Paru le 07 Février 2019

512 pages

Résumé:

Plus qu’un roman : un appel au bonheur !

L’auteur de Beignets de tomates vertes nous conte, dans ce roman choral, l’histoire d’un petit village du Missouri, Elmwood Springs, depuis sa fondation en 1889 jusqu’à nos jours. Les années passent, les bonheurs et les drames se succèdent, la société et le monde se transforment, mais les humains, avec leurs plaisirs, leurs peurs, leurs croyances, leurs amours, ne changent guère. Et c’est la même chose au cimetière puisque, loin de jouir d’un repos éternel, les défunts y continuent leurs existences, sous une forme particulière. Au fil des décès, ils voient ainsi arriver avec plaisir leurs proches et leurs descendants, qui leur donnent des nouvelles fraîches du village. Tout irait ainsi pour le mieux dans ce monde, et dans l’autre, si d’inexplicables disparitions ne venaient bouleverser la vie, et la mort, de cette paisible petite communauté.

Mon avis:

L'histoire se passe dans un petit village du Missouri, Elmwood Springs, aux États-Unis et commence en 1889 avec les pionniers de cette ville. Un homme Lordor Nordstrom qui est fermier et suédois va faire la rencontre de Katrina Olsen elle-même suédoise. Ensemble, ils vont former une famille qui sera l'une des premières de ce village.

On va alors suivre les Nordstrom et bien d'autres dans le développement de cette ville de 1889 aux années 2000 qui a la base n'était rien à part quelques maisons et champs... C'est un roman chorale qui donne la parole à une multitude de personnages. Les histoires des uns s'entremêlent aux histoires des autres. L'auteure nous montre leurs espoirs, espoirs de vie commune, de vie meilleure, chacun personnage tourné vers l'avenir, leurs doutes, leurs rêves... On est clairement dans des histoires de vie, celles des habitants d'une petite ville de leurs pionniers à de nos jours, une ville en construction et en constante évolution. Ne cherchez pas dans ce livre moult rebondissements ou actions à gogo sinon passez votre chemin. On traverse les guerres, la Seconde Guerre Mondiale, on subit des bouleversements politiques, on voit l'évolution des moeurs, de la société et de la mode, on assiste au développement des premières technologies... Le bémol pour moi est que vu la multitude des personnages, j'avais commencé à prendre des notes et faire un arbre généalogique que j'ai finalement laissé tomber car j'étais perdue. (Ce qui vous empêchera pas de comprendre l'histoire parfaitement) Les pages défilent toutes seules car les chapitres sont très courts et souvent agrémentés d'échanges épistolaires ou d'extraits de journaux. L'originalité de la trame est que l'on suit les personnages même après leur mort. Entre retrouvailles et nouvelles connaissances, dans le cimetière sur la colline, chacun nous raconte ses sentiments. C'est un roman tendre et émouvant surtout lorsqu'il fait se retrouver les personnages dans l'au-delà et quel plaisir de suivre plusieurs générations dans un même livre! Bref, c'est un roman particulier sur des moments de vie qu'ils soient tristes ou heureux qui se lit facilement mais qui m'a surprise par son originalité et la multitude des personnages.

Il suffit d'écouter car "Toute la ville en parle"...

À bientôt,

Elodie

"La vie était imprévisible, et la mort, absolument définitive. On n'avait pas le droit à une deuxième chance. Alors il fallait profiter tout de suite, chaque jour, de l'existence."

AVT_Fannie-Flagg_6541 

Source photo: https://www.babelio.com/auteur/Fannie-Flagg/3521

06 mars 2019

Tony Cavanaugh "Requiem"

9782355847196ORI 20190221_151030

Thriller

Sonatine

Paru le 14 Février 2019

336 pages

Résumé:

Quelques mots prononcés dans la panique au téléphone : « Darian, il faut venir. Vous seul pouvez m'aider. Il y a tellement de corps ! » … puis plus rien. L’appel vient d’Ida, une jeune fille que Darian Richards, ex-flic des homicides de Melbourne, a sauvée quelques mois plus tôt d’une sale affaire. Si Richards a décidé d’abandonner un métier trop éprouvant pour ceux qui, comme lui, prennent les choses trop à cœur, il ne peut pas laisser Ida sans réponse. Après avoir localisé l'appel, Darian gagne la Gold Coast, région des plages d’Australie, où les étudiants se retrouvent pour fêter la fin de leurs examens. Il est alors loin de se douter que la disparition d’Ida n’est presque qu’un détail dans une enquête qui se transforme bientôt en véritable cauchemar.

Mon avis:

Requiem...

Darian Richards est à la retraite, il était un enquêteur criminel émérite à Melbourne en Australie. Son téléphone sonne. Au bout du fil, Ida 18 ans qu'il a sauvé d'une précédente enquête. "Vous seul pouvez m'aider. Il y a tellement de corps...'' Darian part, alors, pour la Gold Coast dans l'état du Queensland et ce qu'il va y découvrir est loin d'être imaginable. Deux corps sont immergés... Où est Ida?

Ce livre fait partie d'une série de livres. C'est mon premier et il peut évidemment se lire indépendamment. J'ai particulièrement apprécié ce flic borderline, sans foi ni loi dont la seule préoccupation est de faire avancer l'enquête peu importe les moyens utilisés mais les résultats n'est-ce pas ce qu'il compte? Darian va enquêter dans l'ombre de la police et pas à pas va essayer de remonter la piste de cette jeune fille disparue. C'est une enquête très bien ficelée dont chaque court chapitre nous laisse dans l'expectative du suivant. Les morts s'enchaînent. Observer, regarder, voir...mais ne surtout pas faire de conclusions hâtives. Qui est vraiment Estefan le petit ami d'Ida? Qui est Starlight? Le plus de ce thriller est son ton plein d'humour et ses terres australiennes mises à l'honneur. Les répliques sont piquantes et dynamisent ce roman noir. L'atmosphère est quant à elle lourde et pesante. L'auteur nous emmène dans les méandres d'une enquête sur un trafic de jeunes filles et au coeur du Deep Web. Bref, c'est un thriller sombre très réussi avec un personnage aussi original que son enquête.

Il est temps d'assister au "Requiem" et honorer leur mémoire...

À bientôt,

Elodie

"Si seulement les victimes cessaient d'arriver. J'étais jeune. plus tard, j'ai appris qu'elles ne cessaient jamais d'arriver."

images (3) 

Source photo:https://www.nacel.fr/sejour-linguistique/australie

Posté par Auchapitre à 13:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,