Au chapitre

23 juin 2018

Erika Johansen "Révolte de feu" La trilogie du TearlingT2

9782253083139-001-T  20180621_095634  

Fantasy

Le Livre De Poche

Paru le 13 Juin 2018

696 pages

Résumé:

  Maintenant qu’elle porte la couronne, elle doit sauver le royaume.
Au fil des jours, Kelsea Glynn apprend à assumer ses nouvelles responsabilités de souveraine. Mais en stoppant les livraisons d’esclaves à Mortmesne, elle a provoqué la colère de la tyrannique Reine rouge, qui tire son pouvoir de la magie noire. En représailles, son armée attaque le Tearling pour s’emparer de ce qui, selon elle, lui revient de droit. Rien ne peut arrêter l’invasion. Pour la Reine du Tearling, face aux hordes noires qui menacent de déferler sur sa cité et sur son peuple, le temps manque.

Mon avis:

Kelsea a 19ans et dirige le royaume du Tearling d'une main de maître.

Ses préoccupations: l'armée Mort qui avance vers le Tearling, les réfugiés en masse qu'il faut accueillir...

Ses ennemis: la reine de Mortmesne, les nobles, l'église... Il est bien difficile de régner sur un royaume et de diriger un peuple qui a beaucoup d'attentes...

Ses dons: ses joyaux autour de son cou qui insidieusement la change et fait naître en elle une sourde colère, ces rêves qu'elle fait, ces voix qu'elle entend, ces visions qu'elle voit... Des visions qui lui font vivre un voyage dans le temps jusqu'en 2058 (300 avant) et qui l'amènent à croiser le destin de Lily Mayhew une jeune femme qui va se battre pour un monde meilleur. Qui est-elle? Pourquoi ses visions? 

Son devoir: sauver à tout prix le royaume. Va-t-elle y arriver?

Quel plaisir de retrouver Kelsea dans ce deuxième tome. C'est une femme libre, libre de ses choix et de ses opinions. C'est réellement une héroïne passionnante, toujours en quête de justice, d'un monde meilleur et surtout qui ferait tout pour son royaume. L'univers est si riche et me rappelle tellement la série Game of thrones. Cette trilogie est un mélange de science fiction, de fantasy, de dystopie. On a les réponses à certaines questions par rapport au tome 1. De plus, j'adore vraiment l'importance qu'ont les livres au sein de l'histoire. Bref, c'est une trilogie avec un univers riche, captivante et mystérieuse avec des personnages attachants et énigmatiques. Vous ne pourrez vous empêcher de lire la suite! Perso, je l'attends avec impatience!

Êtes-vous prêts pour la "Révolte de feu"?

À bientôt,

Elodie.

"Loin d'en être fière, elle se détestait quand elle étaient en colère, car même lorsque son coeur battait à tout rompre et qu'un épais voile de fureur obscurcissait sa vision, elle voyait très nettement le chemin qui menait tout droit de l'emportement à l'autodestruction."

20180620_140529  images (1)  images (2)

Erika Johansen

Fantasy Le Livre de Poche imaginaire Paru le 18 Octobre 2017 608 pages Après la mort de sa mère la Reine Elyssa, Kelsea Raleigh a grandi en exil, loin des intrigues du Donjon royal où son oncle a pris le pouvoir.

http://auchapitre.canalblog.com


20 juin 2018

Frédéric Viguier "Aveu de faiblesses"

9782253237310-001-T  20180619_080617

Roman noir

Le Livre De Poche

Paru le 30 Mai 2018

192 pages

Résumé:

Dans un bourg du Nord, Yvan est apprenti menuisier. Né d’un père borné et réac, et d’une mère qui rêverait qu’il devienne artiste, c’est un adolescent complexé et solitaire, moqué pour sa laideur et sa différence par ses camarades. Tout près de chez lui, un enfant est retrouvé mort, assassiné. Les policiers débarquent dans la maison familiale pour une enquête générale, un engrenage implacable se met alors en branle. La mère d’Yvan s’emmêle dans ses déclarations, leur ment, revient sur ses propos. Tétanisé et mutique, Yvan se contredit plusieurs fois, et se fait piéger à la suite d’un petit mensonge…

Mon avis:

Nord de la France. Yvan vit avec ses parents. C'est un adolescent profondément seul, affecté par sa laideur. Il est roux, il est obèse, mal dans sa peau. À l'école, il est raillé, moqué, insulté... Il se réfugie sans cesse dans les jupons de sa mère. Une mère dominante, qui l'oblige à manger du beurre en grande quantité, qui lui fait rechercher des boîtes de camembert dans les poubelles pour sa collection... Comme si, Yvan n'était pas assez étrange... Le père, lui, paraît plutôt absent. 

Lorsque le petit Romain Barrat, 8 ans, est sauvagement assassiné, Yvan est le profil idéal pour la police judiciaire. Quand les policiers l'interrogent, il se contredit. Sa mère aussi ment et finalement toutes les accusations vont vers Yvan. Il leur faut un coupable et vite. Il sera condamné à perpétuité. À tort?

Le narrateur est Yvan lui-même. J'ai eu beaucoup de mal au début avec cette candeur, cette innocence et ce côté niais que cette narration donne à l'histoire mais j'ai vite compris que c'était nécessaire et au fil des pages Yvan change et s'affranchit surtout du joug maternel. Il va plaider coupable puis clamer son innocence. Sa vie est un calvaire à cause des moqueries des autres, de l'acharnement de la police pour le condamner, de la prison, de ses parents qui le condamnent à leur tour... On suit avidement cette affaire pour savoir le dénouement, une histoire qui fait cruellement penser à l'affaire Patrick Dills qui a été condamné à 16 ans et qui a toujours clamer son innocence. Yvan a fait des aveux, ils ont profité de sa faiblesse car la société bannit vite les êtres différents. Le dénouement, quant à lui, m'a vraiment mis une claque. Bref, c'est un roman social, noir, et glaçant. Quand le système judiciaire est en marche, il est difficile de l'arrêter...

Il est cruel cet "Aveu de faiblesses"

À bientôt,

Elodie

"Eh bien moi pas, je suis impatient que l'on me dise qui est celui qui accepte que sa vie soit un calvaire permanent, à cause des autres."

images  téléchargement (1)

18 juin 2018

Laetitia Colombani "La tresse"

9782253906568-001-T  20180617_101609

Roman

Le Livre De Poche

Paru le 30 Mai 2018

240 pages

Résumé:

Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.
Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.
Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.
Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est réservé et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.
Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.

Mon avis:

INDE. Smita est une Intouchable, une espèce à part jugée soi-disant impure. Son métier: ramasser les excréments des autres, videur de toilettes, un métier de génération en génération. De sa vie misérable, elle n'espère qu'une chose c'est que sa fille aille à l'école et qu'elle ne finisse pas comme elle. Est-ce une utopie? Intouchable tu es, Intouchable tu resteras... Elle n'a alors qu'une seule solution: s'enfuir et espérer un avenir meilleur pour sa fille...

SICILE. Giulia travaille à l'atelier de perruques (avec de vrais cheveux) de son père, un métier qu'elle chérit. Mais lorsque celui-ci a un grave accident et qu'elle s'aperçoit que l'atelier est au bord de la faillite, son monde s'écroule... Une rencontre inopinée avec le mystérieux homme au turban va lui redonner espoir...

CANADA. Sarah a 40ans, est maman solo et working girl. Elle est fière de sa réussite et a toujours valorisé sa carrière au détriment de ses trois enfants déléguant son rôle à sa nounou Ron. Mais, quand elle tombe malade, ses certitudes vacillent et elle va devoir se battre pour garder sa place...En vain?

Trois femmes d'aujourd'hui. Trois destins. Trois combats. L'auteure tisse la tresse de son histoire avec brio et le destin de ces trois femmes pourtant si éloigné va se réunir. Laetitia Colombani nous montre le sort des femmes dans certaines société du monde, les violences qu'elles subissent qu'elles soient physiques ou morales. Des femmes dont la vie ne fait pas de cadeaux et qui attendent qu'un miracle se produise. Mais quand on ne peut compter ni sur la foi ni sur les autres, il faut s'armer de courage et ne compter que sur soi afin d'être libre. J'ai beaucoup aimé ce symbole du cheveu, de la tresse si important dans cette histoire. Les perdre, les couper, les offrir, les donner comme une signe de renaissance. Diviser les cheveux en trois pour les tresser comme ces trois jeunes femmes dont les histoires s'entrelacent. Bref, si vous cherchez un livre dépaysant, une belle histoire pleine d'humanité, je vous conseille ce livre.

"La tresse" est merveilleusement belle...

À bientôt,

Elodie.

"C'est son darma, son devoir, sa place dans le monde. "

téléchargement  téléchargement (1)  images (2)

Posté par Auchapitre à 13:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

17 juin 2018

Dreamquest

epouvanpaille-1 (1)   

Littérature jeunesse/Jeu de cartes interactif

Qu'est ce que c'est?

Dreamquest est un concept qui permet de créer un livre personnalisé, à partir d'un jeu d'aventure narratif dont vous et votre enfant sont les héros. « Une ancienne légende indienne raconte que lorsqu’un enfant s’endort, ses rêves ont le pouvoir d’ouvrir un passage vers un univers peuplé de créatures merveilleuses et de monstres terrifiants : le monde de Dreamquest ! »

Comment?

L’enfant maîtrisera alors la magie et deviendra un Rêveur. Il sera accompagné par un de ses parents qui se transformera en un valeureux Protecteur. Ensemble, ils partiront à l’aventure à travers les 8 royaumes de la terre des Rêves … Pour vivre cette expérience coopérative, incarnez chacun un héros et démarrez votre quête en suivant les instructions du carnet d’aventure. L'histoire évolue et se construit au rythme des décisions et des épreuves que vous allez devoir résoudre ensemble. A la fin de l’histoire, vous enregistrez et personnalisez votre histoire afin de recevoir un livre unique, rempli de souvenirs et qui retrace votre aventure.

Le but

Faire vivre des moments de complicité entre parents et enfants afin de progresser en famille autour d’un projet commun et développer le goût de la lecture.

Le contenu

Chaque coffret contient un livret jeu et des cartes pour vivre une aventure coopérative. Le déroulement de l’aventure et la fin de l’histoire varient en fonction des choix et actions que vous faites.

A la fin de l’histoire, vous enregistrez et personnalisez votre histoire sur le site Elixeer afin de recevoir un livre unique qui retrace votre aventure.

Pour 2 joueurs - A partir de 5 ans - Durée : environ 30 min

Retrouvez toutes les informations et explications en détail sur les sites ci-dessous

Dreamquest

A l'origine, Dreamquest est né de l'esprit de deux papas qui cherchaient un moyen de raconter et partager des histoires avec leurs jeunes enfants. Les livres personnalisés restent centrés sur l'enfant et les jeux d'aventures narratifs sont destinés à un ...

https://fr.ulule.com
Elixeer - Produits pour enfants, ludiques et éducatifs - Apprendre par le jeu

Elixeer propose aux parents 2 coffrets ludo-éducatifs destinés aux 4 à 10 ans. "Dreamquest", donne envie de lire aux enfants en leur permettant de créer un livre personnalisé à partir d'un jeu narratif. Le coffret "Les aventuriers" met quant à lui l'accent sur l'exploration et la découverte du patrimoine.

https://elixeer.fr

Mon avis

Les coffrets seront bientôt disponibles et je trouve l'idée vraiment extra! Quoi de mieux que de lire en s'amusant et surtout de le partager avec ses parents afin de créer sa propre aventure! Être le héros et faire des choix. Je serai heureuse de le tester avec mes enfants lorsque les premiers coffrets sortiront, il nous plaira sans aucun doute! Je vous en reparle très vite!

À bientôt,

Elodie

16 juin 2018

Benoit Cohen "Mohammad, ma mère et moi"

9782081421202  20180614_091724  

Récit

Éditions Flammarion

288 pages

Paru le 04 Avril 2018

Résumé:

Au moment où Donald Trump accède au pouvoir, Benoit Cohen, cinéaste français installé aux États-Unis, apprend que sa mère s’apprête à héberger, dans l’hôtel particulier du 7e arrondissement où elle vit seule, Mohammad, un migrant afghan. Alors que Benoit Cohen s’insurge contre ce président raciste qui menace de fermer les frontières, il ne peut s’empêcher de s’inquiéter pour sa mère qui, sans lui en avoir jamais soufflé mot, ouvre sa porte à un étranger. Il revient alors à Paris et rencontre Mohammad. Ce garçon qui, de déracinement en déracinement, a grandi, à l’instar des chats, sept fois plus vite qu’un jeune occidental, va lui confier son histoire. Entre Benoit, exilé volontaire, et Mohammad, réfugié malgré lui, une relation intense se noue, sous le regard de Marie-France, qui vient compléter cet improbable trio.

Mon avis:

Lorsque Benoit Cohen, cinéaste aux États-Unis, apprend que sa mère, seule et âgée de 70 ans, va accueillir chez elle dans sa maison bourgeoise de Paris un migrant afghan, il est inquiet. Mohammad a 23 ans, il se dévoile peu sur son passé, sur ce qu'il a traversé mais Marie-France, la mère de Benoit n'est pas dupe: il porte un lourd fardeau. Benoit lui demande, alors, de se confier et de lui raconter son histoire. Mohammad est d'abord étonné que l'on s'intéresse à lui et progressivement une amitié se crée, il se sent en confiance et il va lui raconter sa famille, l'Iran, l'Afghanistan où il est rejeté, son métier d'interpréte pour l'Armée Française, le Sri Lanka, son arrivée en France, les foyers... Un passé de misère, de pauvreté, de peur, sans perspective d'avenir... où ses seules passions sont le rap, le hip hop, la mode et son rêve le plus inestimable qui est d'intégrer Sciences Po.

Grâce à l'association Singa, il rencontre Marie-France, une femme au grand coeur, dotée d'une grande générosité, de bonté, de patience et de bienveillance qui va lui fournir un toit et bien plus... lui offrir la possibilité de penser à demain...

Parallèlement, Benoit Cohen nous donne sa propre histoire, son choix de quitter la France pour l'Amérique. Un choix qu'il a fait de son plein gré, qu'il a désiré et décidé alors que Mohammad n'a pas vraiment eu le choix. 

C'est un récit qui m'a paru si court mais si riche! Le parcours de Mohammad, comme tous les réfugiés d'ailleurs, est un parcours de combattant. Une épée de Damoclès pèse continuellement sur leurs épaules. Ils ont eu le malheur de naître au mauvais endroit. L'auteur soulève le problème de ce flux massif de réfugiés, les dysfonctionnements de notre société. Il est important de prendre conscience des faits de cette triste réalité et de se rendre compte que quelque part dans le monde et même sur le territoire français, des hommes et des femmes se battent pour un avenir meilleur, pour avoir la chance d'exister sereinement et de faire quelque chose de bien de leur vie. Bref, c'est un livre qui prête à réfléchir, c'est une grande leçon de vie et d'humanité. Je souhaite une belle nouvelle vie à Mohammad, dis bravo à Marie-France pour ses actes et son engagement et MERCI à Benoit Cohen de nous faire prendre conscience de certains faits dans ce récit bouleversant, profondément humaniste et de faire preuve d'une grande ouverture d'esprit. 

Il est essentiel de découvrir le récit de "Mohammad, ma mère et moi"...

À bientôt

Elodie.

"Il a traversé les premières années de sa vie comme un mort vivant. Cette prise de conscience est une résurrection."

images (1)  images

Invités : Mohammad Ewaz, Marie-France et Benoît Cohen pour "Mohammad, ma mère et moi"

Dans son dernier livre, "Mohammad, ma mère et moi", Benoît Cohen raconte l'histoire de Mohammad Ewaz, un jeune réfugié afghan accueilli par sa mère, à Paris alors que lui vit aux États-Unis. Les trois protagonistes de ce récit sont sur le plateau de Quotidien.

https://www.tf1.fr


14 juin 2018

Valérie Tong Cuong "Par amour"

9782253071099-001-T  20180613_095857

Roman

Le Livre De Poche

Paru le 03 Janvier 2018

384 pages

Résumé:

Par amour, n’importe quel être humain peut se surpasser. On tient debout, pour l’autre plus encore que pour soi-même.
V. T. C.

Deux familles emportées dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale: d’un côté, Joffre et Émélie, concierges d’école durs au mal, patriotes, et leurs enfants ; de l’autre, le clan de Muguette, dont l’insouciance sera ternie par la misère et la maladie. Du Havre à l’Algérie où certains enfants seront évacués, cette fresque puissante met en scène des personnages dont les vies s’entremêlent à la grande Histoire, et nous rappelle qu’on ne sait jamais quelles forces guident les hommes dans l’adversité.

Mon avis:

Se battre par amour

Le 10 Juin 1940, l'évacuation du Havre est donné. On va suivre une famille durant cette débâcle, Emélie et ses deux enfants Lucie et Jean, puis Muguette (la soeur d'Emélie) avec ses deux enfants Marline et Joseph. Puis vient le retour, dans la peur et la honte de l'Occupation, les rationnements, les bombardements, la mort, la maladie, la détresse, la faim, la pauvreté...

Vivre par amour

Puis, le retour des hommes qui ne seront plus jamais les mêmes, l'attente de ceux qui ne reviendront jamais, se battre pour survivre, envoyer ses enfants en Algérie où une association prend en charge les enfants en difficulté, s'engager dans la résistance... Chaque jour est un combat avec soi même, pour soi-même, pour les autres, contre les autres...

Être fort par amour

Ce livre est un roman choral où chaque personnage nous donne sa vision des événements, son ressenti, nous raconte "sa guerre". Des hommes, des femmes, des enfants qui ont subi cette guerre avec grand courage. C'est un sujet passionnant, fascinant mais très émouvant car il fait parti de chacun de nous, de notre propre histoire. Je pense à ma grand-mère qui elle-même a connu l'éxode. Au-delà des horreurs perpétrés par cette guerre, de la mort, du deuil, des événements tragiques, ce livre est bel et bien une ode à la vie, à l'espoir, à la famille et surtout à l'Amour. L'amour d'une mère, d'une épouse, d'une soeur, d'un enfant... Les mots sont justes, beaux, vous touchent en plein coeur. Bref, c'est avec sincérité que je vous conseille cette fresque familiale bouleversante dans la tourmente de la Seconde Guerre Mondiale. Un livre extraordinaire, un tourbillon d'émotions à lire, relire, partager, offrir...pour que l'on n'oublie jamais ce que d'autres ont vécu.

Tout ce que vous ferez, n'est pas vain "Par amour"...

À bientôt,

Elodie

"On  aurait dit que la ville se vidait d'un seul coup, comme l'eau emporte chaque miette dans l'évier, et des miettes il y en avait des centaines, des milliers, jusqu'à l'horizon et même plus loin encore, et le pire, c'est qu'il n'y avait pas que nous autres, les Havrais, ou bien les réfugiés du Nord, il y avait aussi les Anglais!"

téléchargement (1)  téléchargement (2)  

640_enfant_guerre_39_45_000_arp1141370

12 juin 2018

Linda Green "Une seconde de trop"

9782253045618-001-T  20180610_124554  

Thriller

Préludes éditions

Paru le 23 Mai 2018

448 pages

Résumé:

Une seconde de trop et vous perdez tout.

un, deux, trois... Lisa Dale ferme les yeux et compte jusqu'à cent lors d'une partie de cache-cache avec sa fille. Lorsqu'elle les rouvre, Ella, quatre ans, a disparu. Sans laisser la moindre trace.

La police, les médias et la famille de Lisa font corps pour retrouver la fillette. Mais si leur instinct les éloignait d'Ella ? Et si le ravisseur était connu d'eux tous ?

Mon avis:

1,2,3...

Nous allons faire la connaissance de la famille Dale, Lisa la mère, Alex le père et leurs trois enfants Chloé, Otis et la petite Ella de 4 ans. Lisa emmène Ella au parc et la petite veut comme d'habitude jouer à cache cache-cache, Lisa se retourne, commence à compter mais Ella a disparu...

4,5,6...

Vient, alors, l'appel à la police, les médias, l'annonce aux proches, l'attente, les médisances, les fausses pistes...et les jours passent...

7,8,9...

Colère, culpabilité, remords, désespoir, tristesse, effroi... Où est Ella?

10,11,12...

En tant que parent, ce livre m'a vraiment pris au coeur. La détresse de cette mère est effroyable, c'est la pire des choses qui puisse arriver à des parents. On alterne entre le point de vue de Lisa, celui du kidnappeur ainsi que du fils du celui-ci. Je ne vous en dis pas plus sur cette personne afin que vous puissiez la découvrir par vous même. Son point de vue est tout de même celui que j'ai le plus apprécié, on comprend peu à peu pourquoi avoir kidnappé cette petite fille et j'ai même éprouvé de l'empathie pour cette personne. Scénario classique me direz vous! Oui la disparition d'un enfant n'est pas un sujet nouveau mais l'intrigue est très bien menée et le dénouement est vraiment surprenant. On entre dans une famille brisée, acculée entre la disparation, le rôle (en bien et en mal) des médias, les médisances et l'aide des autres personnes. L'auteure nous montre comment une famille peut basculer en si peu de temps, la difficulté du deuil d'un enfant et l'amour maternel. Même si certains passages sont un peu longs, on en comprend le pourquoi au fur et à mesure de la lecture. Bref, c'est un thriller psychologique qui nous entraîne au coeur d'un drame, bien construit qui vous surprendra par son réalisme et par l'émotion qu'il dégage.

13,14,15... C'était "Une seconde de trop"

À bientôt,

Elodie

"Avant même votre cerveau, c'est votre corps qui se rend compte que vous avez perdu votre enfant. Le cordon ombilical invisible qui vous lie tous les deux se rompt."

téléchargement  téléchargement (1)  images

10 juin 2018

François-Xavier Dillard "Réveille-toi!"

9782714479792ORI  20180608_095003  

Thriller psychologique

Éditions Belfond

Paru le 07 Juin 2018

368 pages

Résumé:

Basile Caplain est un greffé du coeur qui vit reclus, sans travail ni perspective. Sa seule obsession : dormir le moins possible, car ses nuits sont peuplées de cauchemars. Son unique ami, Ali, le gérant d’une station-service, est passionné par les faits divers. Un soir, ce dernier lui parle du meurtre barbare d’une jeune femme. Or, ce crime atroce, c’est exactement le rêve que Basile a fait deux jours plus tôt…

Paul est un paraplégique de dix-huit ans, génie de l’informatique, qui développe pour la police scientifique un programme baptisé Nostradamus – un algorithme révolutionnaire devant permettre de réaliser des portraits-robots hyperréalistes des criminels présumés.

Alors que des meurtres sauvages sont perpétrés à Paris, la police judiciaire met sur le coup son meilleur atout : le Dr Nicolas Flair, psychiatre mentaliste, qui a déjà résolu de nombreuses affaires.

Lorsque les chemins de ces trois protagonistes se croiseront, l’Inconscient, la Science et la Psychiatrie vont devoir collaborer pour essayer d’arrêter le pire des monstres…

Mon avis:

Réveille-toi!

Basile Caplain est hanté par de terribles cauchemars depuis sa greffe du coeur. Angoisse, fatigue, peur, il n'en peut plus, ce qu'il voit est pire qu'atroce. Coupé du monde, son seul ami est Ali, fan de tueurs en séries et crimes abominables en tout genre. Mais, alors qu'il lui raconte un ultime meurtre qui vient de se produire, Basile se rend compte qu'il en a été témoin...dans ses cauchemars...

S'il te plaît, réveille-toi!

Paul Vignaud a 18 ans et est paraplégique. Crack de l'informatique et surdoué, il travaille pour la police. Il a conçu un programme d'identification "Nostradamus" destiné à créer un portrait robot à partir des éléments d'une enquête. Un programme révolutionnaire?

Je t'en supplie, réveille-toi! 

Nicolas Flair est psychiatre et a un don de mentaliste. Des cadavres de jeunes femmes sont retrouvés sauvagement assassinés, Flair va mettre ses dons au service de la police.

Pitié, réveille-toi!

Axelle a 21 ans, elle est séquestrée par un homme qui semblerait n'avoir qu'un but: la torturer...

Vous l'aurez compris, on a affaire à une intrigue complexe avec de nombreux personnages. Cependant, vous n'aurez aucun mal à suivre l'histoire et vous comprendrez au fur et à mesure le lien entre tous ces personnages. Chaque personnage a un monstre tapi dans l'obscurité de son entourage et tous sont à la recherche de la vérité mais bien souvent les monstres ne sont pas toujours ceux qu'on croit et la question qui se pose est: les monstres engendrent-ils des monstres? J'ai vraiment beaucoup aimé ce thriller psychologique qui nous emmène à la frontière entre la réalité et les cauchemars. L'auteur a mis dans son histoire du réalisme, de l'onirique, de la psychologie et une pointe de SF. Certains passages sont assez violents et d'une rare cruauté et peuvent heurter la sensibilité de lecteurs non aguerris. Le dénouement est juste extra. Bref, si vous aimez les thrillers qui ont du mordant avec une bonne dose d'hémoglobine, vous allez comme moi adorer et il tourmentera sans aucun doute vos paisibles nuits!

Je t'avais pourtant prévenu, "Réveille-toi!"

À bientôt,

Elodie.

"Vous savez plus rien ne m'intrigue, plus rien ne me surprend dans la capacité de l'homme à commettre de telles atrocités."

téléchargement (3)  images (3)  images (4)

08 juin 2018

Bertrand Jullien-Nogarède "La première fois que j'ai été deux"

9782081432420  20180606_095622

Roman

Éditions Flammarion Jeunesse

Paru le 06 Juin 2018

352 pages

Résumé:

«Le scooter de Tom nous emporta loin du monde. Mes bras entouraient sa taille et je laissai ma tête reposer doucement sur son épaule. Je ne crois pas avoir été plus heureuse qu’à cet instant. Juste une fille comme les autres. Il avait suffi qu’un anglais à cravate surgisse de nulle part pour quemes pieds ne touchent plus le macadam.
J'étais vraiment folle amoureuse.»

Mon avis:

Karen a 17 ans et vit en banlieue parisienne. Ce n'est pas facile d'être une adolescente. Sa mère est dépressive, son père est absent, elle est studieuse mais elle s'ennuie. C'est une jeune fille qui manque cruellement d'assurance, pessimiste mais l'histoire de ses parents en est la cause. Son exutoire: l'écriture, les livres et ses deux amis Jonathan et Mélanie. Un petit nouveau arrive dans son école. Il s'appelle Tom et vient de Londres. "Un grand gaillard à l'air revêche et mal embouché." Tom n'est pas un adolescent comme les autres avec sa parka, sa Vespa, sa cravate et sa musique Rock. Karen ne croit pas au coup de foudre et pourtant... Cependant, Tom habite en Angleterre et elle en France, une distance de taille pour ces deux jeunes gens...

Pour être honnête, je me suis dit: "ok je suis trentenaire et cette histoire d'amour entre deux adolescents ne pourra sûrement pas me toucher;" et bien j'avais tort car ce livre a résonné en moi par bien des aspects... L'adolescence... Cette période où l'on est pas encore un adulte mais où l'on est plus un enfant, une période difficile où les parents sont un modèle et en même temps on n'a pas envie de leur ressembler, une période de doutes et de questionnements. C'est un roman sur l'amour, sur l'amitié, sur l'adolescence. C'est un livre que l'on peut facilement transposer à n'importe quel âge car les deux personnages font preuve de beaucoup de maturité dans leur relation et nous montre la difficulté des relations amoureuses pour tous. Ce sont deux jeunes en décalage avec leur temps, avec les jeunes de leur temps. De Londres à la banlieue parisienne, vous serez bercé au son puissant de "Quadrophenia" de The Who, vous irez en balade sur un Lambretta ou le long de la Tamise, vous ferez un saut dans l'histoire de la Seconde Guerre Mondiale... Le dénouement est quand à lui plein d'émotions. Bref, c'est une histoire réaliste, profonde, aux questionnements existentiels qui nous montre qu'il est parfois bien difficile de conjuguer le verbe AIMER.

Et pourtant, c'est "La première fois que j'ai été deux."

À bientôt,

Elodie.

"Certains moments de notre existence garderont à jamais une intensité particulière, une vibration dont les ondes continueront à nous parcourir longtemps après."

téléchargement (1)  téléchargement (2)

06 juin 2018

Niko Tackian "Quelque part avant l'enfer"

9782266269001  20180605_093004  

Thriller

Éditions Pocket

Paru le 08 Mars 2018

352 pages

Résumé:

Une matinée comme les autres. Après avoir déposé son fils à l’école, Anna s’engage sur le boulevard sans remarquer le semi-remorque lancé à pleine vitesse. C’est le choc. Le tunnel. La musique des sphères. Mais, au seuil de la lumière, une silhouette s’interpose. Un homme, petit et barbu, la prévient : « Je vais te tuer. »
Miraculeusement revenue d’entre les morts, Anna reprend ses marques, peu à peu. Or une présence semble partout suivre ses pas, semant dans Paris des cadavres de femmes. Il l’a prévenue : elle sera la dernière…

Mon avis:

"Je suis morte."

Paris. Anna a 38 ans, elle est maman du petit Nathan qui a 9 ans et est mariée avec Alain. Celle-ci a un grave accident de voiture. Elle va vivre une EMI (Expérience de Mort Imminente). Aspirée, perdue dans ce tunnel noir, elle rencontre un homme qui lui dit: "Je vais te tuer." Quinze jours plus tard, elle se réveille à l'hôpital. Elle est brisée, fait des rêves étranges, est à fleur de peau. Lorsqu'elle croit apercevoir l'homme de son EMI, elle se sent traquée...

Au même moment, un tueur fait des ravages dans Paris, étranglant ses victimes et leur retirant les yeux. L'inspecter Zed est sur l'affaire. Les rêves d'Anna coïncident avec la réalité. Va-t-elle être la prochaine victime? Comment expliquer ça aux autres, à la police, à son mari...sans passer pour une folle?

Dès le premier chapitre, j'ai senti que ce livre allait me plaire car l'EMI est un sujet que je trouve fascinant. On avance tout doucement dans la même atmosphère angoissante et sous tension qu'Anna, cette femme qui se lance dans une quête de vérité pour sa survie, une ambiance entre l'onirique, la psychologie, le spiritualisme et la réalité dont on ne sait pas trop quoi penser. Qu'est ce qui est vrai ou faux? Est-ce que l'auteur se joue de nous? Quoiqu'il en soit le résultat est réussi! Les chapitres sont courts, le rythme soutenu et le dénouement stupéfiant. Bref, ce que l'auteur fait de son histoire est clairement un coup de maître!

Ce livre vous menera "Quelque part avant l'enfer"...

À bientôt,

Elodie.

"Toutes les nuits, Anna revoyait des images de son étrange voyage à travers l'espace et le temps. Tout d'abord la musique rassurante, puis l'angoisse des chuchotements."

téléchargement  images (1)