Au chapitre

26 avril 2018

Jojo Moyes "Sous le même toit"

1702-Souslememetoit_3  20180425_120026  

Roman

Éditions Milady

Paru le 18 Avril 2018 (sortie poche)

469 pages

Résumé:

Toutes les maisons de famille ont une histoire…Isabel n’a pas le temps de s’apitoyer sur son sort quand elle perd son mari : Laurent lui laisse une montagne de dettes, et les créanciers sont à ses trousses. Cette violoniste talentueuse doit radicalement changer de vie pour assurer l’avenir de ses deux enfants. Elle quitte Londres pour s’installer à la campagne, dans une maison délabrée. Tandis que les murs s’effritent et que ses économies fondent comme neige au soleil, Isabel espère pouvoir compter sur le soutien de ses voisins. Elle est loin de se douter que sa présence réveille de vieilles querelles, et que la bicoque dont elle a hérité est un objet de discorde au village. Faire de cette maison le « home sweet home » dont elle rêve s’annonce dès lors comme un combat de chaque instant…

Mon avis:

Londres. Isabel vit avec ses deux enfants Thierry et Kitty. Elle a dû mal à faire face à la mort de son mari. Thierry est devenu mutique, Kitty est devenue la maman et a grandi bien trop vite. Isabel, violoniste, est l'ombre d'elle-même. De plus, son mari les a laissés avec beaucoup de dettes. Quand elle reçoit un courrier comme quoi elle a hérité d'une maison à la campagne, elle se dit que c'est l'occasion d'un nouveau départ.

Mais, arrivés dans le Norfolk, c'est la désillusion. La maison tombe littéralement en ruine. "Cela n'avait rien d'une maison dans laquelle quiconque avait vécu". Elle va devoir faire face aux travaux innombrables, à la mentalité des gens de la campagne, à Matt un voisin qui convoitait plus que tout la maison, au manque d'argent... L'acclimatation va être très difficile... Mais, dans cette noirceur, la beauté des paysages, Henri et Asad qui tiennent l'épicerie, Byron un homme qui va l'aider, une lueur d'espoir va les guider. Mais, est-ce que ce sera suffisant pour rester et commencer une nouvelle vie? Sommes-nous réellement responsables de notre destin?

Quel joli roman! Dès le début du livre, on se prend de compassion pour cette famille. On espère de tout coeur qu'elle va arriver à faire face au deuil ainsi qu'à cette nouvelle vie qui se présente mais qui d'emblée n'est pas du tout facile. L'auteure pointe le doigt sur le monde rural bien différent du monde urbain, sur la culpabilité, sur l'infidélité, sur le racisme. Chaque personnage est travaillé, recherché, chacun avec sa propre histoire et on va connaître la vie de certains d'entre eux. Isabel m'a touchée, cette femme de la ville qui se transforme pour le bien de ses enfants, s'épanouit malgré les difficultés. J'ai aussi beaucoup aimé les pensées retranscrits en italique dans le texte. On se rend compte de l'importance d'une maison qui est bien plus qu'un bâtiment construit pour servir d'habitation. Une maison a une âme, c'est un lieu où une famille évolue, où les liens se tissent, où les souvenirs se créent... Bref, Jojo Moyes nous entraîne au fil des pages dans une histoire humaine faite de révélations, trahisons, non-dits, confessions, secrets, rebondissements...mais surtout d'Amour.

Il est si difficile de vivre "Sous le même toit"...

À bientôt,

Elodie.

"Tant qu'un de vos enfants n'est pas heureux, vous ne pourrez pas l'être."

images  images (1)  téléchargement

Posté par Auchapitre à 12:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


24 avril 2018

Laura Trompette "Hello"

9782756421766  20180423_111824  

Roman

Éditions Pygmalion

Paru le 07 Mars 2018

424 pages

Résumé:

«Mes mains tremblent sur le clavier. Ma mâchoire se serre. Mon nez ne prend plus d’air. Ma tête implose, en quelques secondes. Les mots frappent mes yeux et mon cœur par ricochet. À cet instant, je voudraisrevenir en arrière.»

Auteur à succès, Emma L. Coste est publiée aux États-Unis pour la première fois et s’envole vers New-York. Là-bas, au détour d’une soirée banale, elle croise par hasard l’homme avec qui elle a partagé une partie de sa vie. La plaie est encore trop vive… Pourtant, cette collision n’est rien à côté des événements étranges qui commencent alors à se produire. 
D’une valise disparue aux lettres anonymes qui ne tardent pas de l’inquiéter, Emma saura-t-elle se défaire de l’étau qui se resserre autour d’elle?

Mon avis:

2017. Toujours meurtrie par sa séparation avec son compagnon Dorian, Emma L. Coste  a dû mal à tourner la page malgré les deux ans qui viennent de s'écouler. Elle part à New-York où son troisième roman est publié. Un soir, elle croise Dorian et après quelques verres, leurs deux corps se retrouvent. Mais, Dorian n'a pas changé et c'est la désillusion. Il est toujours avec Margaux avec qui il l'a trompée et celle-ci est enceinte. Emma veut essayer d'avancer mais les choses vont devenir compliquées. Dorian la harcèle de messages et de regret, elle perd sa valise à l'aéroport, elle reçoit des lettres enflammées et flippantes d'un mystérieux inconnu, des choses étranges se produisent...

Emma continue l'écriture de son nouveau roman "Asphyxie", roman qui puise dans son histoire personnelle, fait de nouvelles rencontres parfois aussi illusoires et malheureuses que celle avec Dorian. Prendra-t-elle un nouveau départ? Qui est responsable de ce harcèlement?

Tout d'abord, je trouve la couverture trop belle et originale. C'est avec beaucoup de curiosité que j'ai commencé ce roman et je n'ai pas été déçue. On est dans un roman qui mélange la romance, une pointe de thriller et le suspense est bien au rendez-vous. On entre dans une paranoïa en même temps que l'héroine et j'ai douté bien des fois pour trouver le coupable car le harcèlement qu'elle subit va crescendo et de façon insidieuse. On a l'impression d'être sur un ring en compagnie d'Emma mais à chaque uppercut, celle-ci se relève. Reconstruction, désillusion, acceptation, peur, colère... Emma passe par plein de sentiments. J'aime l'idée du prince charmant pas si charmant et j'ai adoré les références musicales que ce soient à l'intérieur du texte ou le titre de chaque chapitre. Bref, c'est un roman dans l'air du temps, moderne et addictif où l'humour et l'émotion vous emporteront au coeur d'une manipulation et d'un harcèlement à vous donner des frissons...

I just want to say "Hello"

À bientôt,

Elodie

" "Nous" sera mort. Et "nous", c'était un peu son repère, son baromètre et son premier ancrage"

téléchargement (1)  misstic permis de se reocnstruire  images  images (1)

Posté par Auchapitre à 13:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

23 avril 2018

Linda Da Silva "Le Café des Délices" La Rencontre T1

9782414199440  20180423_095924

Roman

Edilivre

Paru le 09 Avril 2018

212 pages

Résumé:

Envie d'une douce parenthèse ? 

Linda rêvait d’ouvrir son restaurant, le Café des Délices. Au fil du temps, il devient un lieu magique au cœur de Paris, où les clients, devenant rapidement des habitués, apprennent à se connaître, créent des liens et y trouvent des réponses. Un endroit où tout le monde se réfugie, confie ses joies et ses peines, partage sa vie.

Tania et Matéo, ses enfants de quatorze et six ans, lassés d’un monde dans lequel ils ont du mal à trouver leur place, vont passer l’été avec elle au restaurant. Ils vont découvrir ce qui fait la vie, et rencontrer des personnes qui valent la peine d’être connues.

De nombreuses personnes vont se succéder, et vont nous entraîner dans leurs histoires. Elles ont toutes uniquement ce lieu en commun, mais elles vont partager encore plus.

Mon avis:

Tania a 14 ans. Elle vit entourée de son petit frère Matéo 6 ans, sa maman Linda et son papa Christian. Linda tient un café/restaurant. Tania et son frère vont aider leur mère durant les vacances d'été. Bienvenue au Café des Délices. Dans ce café se rendent les habitués, des gens de passage, des gens qui viennent une fois et ne veulent plus le quitter. Vous rencontrez Marcel et Odette, Théo et Léa, Nicolas, Omar et Sophie, Julie et Benoît... Avec tout ce qui se passe de vraiment moche autour de nous, dans le monde, ce que l'on voit dans les médias, l'actualité, le Café des Délices est une petite bulle de douceur où l'on a envie de s'installer et de ne jamais ressortir. Les liens se tissent, les émotions surgissent, les problèmes s'effacent, les rencontres se font... Vous prendrez bien un petit café avec votre macaron? 

L'histoire nous est racontée par Tania qui est notre petit témoin de ce qui se passe dans ce café. Les personnages de ce livre apportent tous quelque chose à l'histoire même si je trouve que c'est Linda LE personnage. Elle est douce, souriante, à l'écoute et pleine d'empathie. On sent une implication personnelle entre les lignes. La plume est simple et vivante. C'est un roman sur la vie, celle de tous les jours, celle qui est parfois moche, celle qui est parfois belle. Alors oui l'auteure va loin dans les problèmes de nos personnages mais je pense que c'est totalement fait pour montrer la violence du monde dans lequel nous vivons et par contraste la douceur qu'apporte cet endroit. C'est un roman bien ancré dans la réalité, dans la vie quotidienne. Je pense que beaucoup de personnes peuvent se retrouver dans bien des aspects à travers tout ce que vivent, pensent, ressentent nos personnages. Et la gourmande que je suis n'a fait que de saliver en imaginant les petits plats de Linda. Bref, je trouve ce premier roman aussi chaleureux et convivial que le café qui nous accueille.

N'hésitez pas à pousser la porte de ce café car bien des délices s'y cachent...

À bientôt,

Elodie.

"J'ai reconnu cette lueur d'espoir qu'il avait perdu avant d'entrer dans le restaurant."

images (4) 

 images (3)  images (5)

Posté par Auchapitre à 13:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Mon interview à Linda Da Silva

9782414199440

Parce qu'il est toujours intéressant de connaître un peu les auteurs.

Voici quelques petites questions posées à l'auteure Linda Da Silva sur son premier roman "Le Café des Délices" 

Questions sur "Le café des Délices"

- J'ai lu que tu t'étais inspirée des membres de ta famille, ton mari, tes enfants... Connais-tu les autres personnes?

Non, les autres personnes sont toutes fictives. En revanche, il y a un peu de ma famille et de mes amis dans chacun de mes personnages.

-Quel a été le point de départ de ce livre?

Je suis une passionnée de cuisine, j'y passe des heures. J'aime recevoir, tout le temps, j'aime faire de bons petits plats à ma famille ainsi qu'à mes amis.
J'ai toujours une petite attention pour mes invités, afin qu'ils se sentent chez moi comme chez eux : ma meilleure amie a toujours ses pim's à l'orange préférés dans mes placards, pour mon meilleur ami diabétique, je fais toujours des gâteaux sans beurre ni sucre, mon beau-père a toujours son vin préféré à table... Pour moi, Le Café des Délices, c'est un peu le reflet de mon rêve, le restaurant que j'aurais tellement aimé ouvrir, un lieu atypique dans lequel les personnes se sentiraient comme chez moi.

-Qu'aimerais-tu transmettre grâce à ton histoire?

J'ai souhaité parler de la vie, des doutes, des relations amicales, familiales, amoureuses. Des difficultés de l'existence. Montrer que l'être humain, bien que parfois cruel, peut se montrer tellement généreux. Je veux montrer à mes enfants les belles choses de la vie, les faire rêver. Pour moi, il n'y a rien de plus important que la famille, l'entraide et la générosité.
 
-Combien de temps as-tu mis à l'écrire?

J'ai mis environ six mois, je n’arrivais plus à m’arrêter. Je me réveillais la nuit pour écrire, mes histoires me venaient sous la douche, en me séchant les cheveux… Je puise mon inspiration dans ce que je connais, ma vie, mon quotidien, les personnes que j’aime, mais également un inconnu dans la rue, une odeur, une image, une impression, une sensation. Je fais attention à tout ce qui m’entoure. La vie toute entière est source d’inspiration. Je tente d’écrire ce que j’aimerais lire et partager mes passions.

Questions d'ordre général:

-Où préfères-tu écrire?

Mon lieu de prédilection est mon canapé, avec mon PC, un bon plaid tout doux, une lumière tamisée, et mon petit chat Meringue sur mes genoux ;-) Après avoir couché mes petits amours bien sûr...

-Si ce n'est pas indiscret, quel est ton métier?

Je travaille dans une grande société Américaine, responsable du département Marketing.

-Si on devait te décrire en trois mots ce serait lesquels?

Maman louve - Généreuse - Rêveuse

-Quel(le) auteur(e) est une référence pour toi?

Je suis une fan inconditionnelle de Gilles Legardinier. 
C'est un de ces auteurs qui transmettent énormément d'émotions dans leurs écrits. Il arrive à me faire à la fois rire et pleurer dans le même livre. 

-Quelque chose à ajouter? 

J’espère sincèrement que ce premier volet entraînera le lecteur dans mon univers, et que je lui donnerai autant de plaisir que j’en ai eu à lui donner vie par l’écriture… Une douce parenthèse…J’ai hâte que mon roman parcourt des kilomètres de mains en mains, enfin je l’espère. C’est un bébé qui s’envole maintenant de ses propres ailes, alors je suis fière et inquiète, comme une maman !
Mon vœu le plus cher est de transmettre des émotions, que les lecteurs s’attachent à mes personnages et à leurs histoires. Qu’ils aient envie de connaître la suite de leurs aventures, de suivre leur évolution.

MeRcI Linda pour ces confessions et bonne continuation.

Elodie.

téléchargement

Posté par Auchapitre à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

21 avril 2018

Sandrine Collette "Les larmes noires sur la terre"

9782253092629-001-T  20180420_095337

Roman noir

Le Livre De Poche

Paru le 31 Janvier 2018

384 pages

Résumé:

Moe, 26 ans, hagarde, épuisée, son nourrisson dans les bras, est amenée de force dans un centre d'accueil pour déshérités, surnommé « la Casse ». La Casse, c'est une ville de miséreux logés dans des carcasses de voitures brisées et posées sur cales. Chaque épave est attribuée à une personne. Pour Moe, une 306 grise. Plus de sièges arrière, deux couvertures, et voilà leur logement, à elle et au petit.
Au milieu de l'effondrement de sa vie, un coup de chance, enfin : dans sa ruelle, cinq femmes s'épaulent pour affronter ensemble la noirceur du quartier. Elles vont les adopter elle et son fils. Leur force, c'est leur cohésion, leur lucidité. Si une seule y croit encore, alors il leur reste à toutes une chance de s'en sortir. Mais à quel prix ?

Mon avis:

Moe a 26 ans. Elle a passé 6 ans avec un homme violent, petite chose insignifiante à ses yeux, faisant le ménage du matin au soir et s'occupant de sa vieille mère malade. Lorsque son petit garçon arrive, tout est encore plus compliqué et elle décide de partir. Petits boulots, hébergements précaires, les hôtels puis la rue. La descente aux enfers commence avec son bébé. Elle est emmenée de force dans un centre d'accueil appelé "La casse". Un bidonville dans la ville qui compte 8000 démunis, logés dans des carcasses de voitures, entourés par des gardiens armés pour éviter les fuites. On y entasse les clochards, les sans-abris, les démunis...tous les êtres qui sont (soi disant) une charge pour la société.

Moe vivra dans une 306 grise avec son bébé. Détresse, humiliations, fuite impossible (il faut payer 15000 euros pour partir et elle n'en gagne qu'une misère par jour), viols, saleté, promiscuité, maladies, froid, chaleur... Sa seule lumière est son fils. Dans cet ignoble endroit, elle va faire la rencontre de 5 femmes qui vont lui donner une lueur d'espoir où l'entraide, l'empathie et un sentiment de famille la font se lever chaque jour. Comment va-telle s'en sortir? Jusqu'où est-elle prête à aller? Hélas, l'enfer n'est pas terminé...

Quel superbe bouquin! C'est l'histoire de la descente aux enfers d'une femme qui chaque jour lutte pour garder la tête hors de l'eau, s'en sortir et avoir un avenir pour elle et son fils. Cette chute est rude, sans pitié, elle tombe toujours plus profondément. Sandrine Collette sait poser les bons mots et chaque page nous prend aux tripes. La détresse de Moe, de ces femmes qu'elles rencontrent fend le coeur. L'auteure nous plonge dans le destin d'âmes abîmées, torturées...où des humains rejettent des humains mais au milieu de cette noirceur, de l'ignominie elle nous montre l'espoir car il est bien présent aussi insignifiant et fragile soit-il. Que sommes-nous capable d'endurer? Qu'aurions-nous fait à leur place? Bref, c'est un roman noir mais tout le long vous chercherez l'étincelle de lumière, l'étoile qui brille dans le ciel et j'espère que vous la trouverez...

"Les larmes noires sur la terre" n'ont pas fini de couler...

À bientôt,

Elodie.

images  images (1)  images (2)


20 avril 2018

Roxane Dambre "SCORPI Ceux qui tombent les masques" T3

9782253083245-001-T  20180420_091641  

Fantasy

Le Livre De Poche Imaginaire

Paru le 17 Janvier 2018

408 pages

Résumé:

Une semaine à Venise avec sa meilleure amie, voyage en jet privé et chambre avec vue sur la place Saint-Marc… Trop beau pour être vrai  ? Oui, Charlotte aurait dû se méfier. Elle se retrouve à pister un ennemi mortel des Scorpi, le Chasseur. Aidée par une étrange créature cachée dans les canaux, elle remplit sa mission, mais découvre que celui-ci est loin d’être seul  ! Toutes les familles de l’ombre vont alors converger vers Venise pour livrer combat, envoyant leurs meilleurs tueurs, plus terrifiants les uns que les autres… les pires étant sa propre belle-famille  !
Heureusement, Charlotte peut toujours compter sur Adam et son petit frère Élias, sans oublier Croquette, le chien le plus peureux de la Terre, qui va devenir sans conteste un des héros de l’aventure  !

Mon avis:

Charlotte vit au manoir de la famille Scorpi, des êtres et créatures aux pouvoirs magiques et insoupçonnés. (voir les chroniques des tomes précédents ci-dessous pour comprendre leur histoire) Elle est entourée de son fiancé Adam, de son petit frère Elias. Charlotte qui est humaine essaye tant bien que mal de s'adapter à sa nouvelle vie. Lorsque son amie Sophie qui est humaine aussi vient passer du temps au manoir, il va falloir ruser d'imagination pour pouvoir lui cacher la vérité. Toutes les deux, elles vont se rendre à Venise car Charlotte doit infiltrer un réseau de Geistjäger. (créatures qui combattent tous les non-humains) Pour Sophie, c'est l'occasion de passer des vacances et elle croit participer à un jeu. Quelle incroyable aventure vont-elles vivre toutes les deux? Comme d'habitude, Charlotte a plus d'un tour dans son sac et de nombreux amis vont être là pour la soutenir...

Dans ce troisième et dernier volet de cette trilogie, l'humour et l'aventure sont belle et bien encore présents. Qu'est ce que c'est drôle! Cette trilogie est la garantie de vraiment passer un bon moment de lecture sans prise de tête. Les personnages apportent tous quelque chose à l'histoire: Sophie qui croit cette famille excentrique et bizarre, son petit chien Croquette, Charlotte qui arrive à se sortir de n'importe quelle situation, Julia la belle-mère qui va se dévoiler... On entre dans un univers féerique, original et l'on côtoie fées, lutins et sirènes... C'est avec regret que je quitte tous les personnages auxquels je me suis attachée. Bref, si vous recherchez des livres ''hobby" où il y a de l'humour, de l'action, des rebondissements, un univers riche et extraordinaire, plongez dans cette trilogie!

Vous allez découvrir "Ceux qui tombent les masques"

À bientôt,

Elodie.

"-Les humains normaux n'ont pas de chauffeur.
 -Mais si. Presque tous ceux que je tue en ont un. Tu veux que je demande aux mecs en face de moi? Il y en a encore un qui peut parler.
 -Non, ça ira, merci."

téléchargement (1)  téléchargement

Roxane Dambre

Fantasy Le Livre De Poche Imaginaire Paru le 17 Janvier 2018 408 pages Depuis qu'elle vit au manoir Scorpi, Charlotte découvre un nouveau monde. Entre son fiancé Adam, sa singulière famille de tueurs à gages et, surtout, son formidable petit frère Élias, les journées sont déjà bien remplies.

http://auchapitre.canalblog.com
Roxane Dambre

Fantasy Le Livre de Poche Imaginaire Paru le 17 Janvier 2018 456 pages Un soir d'orage, Charlotte découvre un petit garçon blotti au pied de son immeuble, ses cheveux sombres dégoulinant, son T-shirt plaqué par la pluie. Elle lui propose de s'abriter chez elle.

19 avril 2018

E. Lockhart "Trouble vérité"

product_9782075093217_244x0 (1)  20180418_105204

Thriller/Young Adult

Gallimard Jeunesse

Paru le 12 Avril 2018

304 pages

Résumé:

Deux héroïnes fascinantes et complexes.
Allez-vous les haïr? Ou les défendre?

Que fait Jule dans un hôtel de luxe au Mexique, avec une valise pleine de perruques, de maquillages et de déguisements? Et où a disparu la mystérieuse et charismatique Imogen à qui rien ni personne ne résiste? 

Désir, jalousie, meurtre(s), romance et une amitié intense, de Las vegas à New York, en passant par Londres et San Francisco.

Mon avis:

Juin 2017. Mexique. Jule est une jeune fille de 18 ans qui est en fuite. Elle loge dans un hôtel de luxe et se fait appeler Imogen. Qui est Jule? Qui est Imogen? Pourquoi fuit-elle? Quel passé mystérieux cache-t-elle?

Une chronique particulière pour un livre particulier. Je ne peux vous en dévoiler plus sur l'histoire sous peine de spoiler une bonne partie. L'histoire est racontée à l'envers c'est à dire commence par la fin au moment de la fuite de Jule. Au fil des pages, l'auteure distille des indices et peu à peu on comprend l'effroyable vérité. Jule et Imogen sont deux amies. Jule fauchée, débrouillarde et rebelle, Imogen riche, belle et insouciante. Deux filles séparées par leur classe sociale. Je peux vous avouer que j'ai été très déstabilisée par l'histoire, par les personnages et par le fait que l'histoire commence par la fin. Passé la deuxième partie, j'ai commencé à apprécier ma lecture et à comprendre Jule, Jule qui a tout de l'antihéroïne. Elle est détestable, violente. C'est un caméléon, elle se transforme, se travestit, c'est une menteuse et tout le long on se demande si elle dit la vérité sur son passé.  Pourquoi est-elle comme ça? Qu'a t-elle bien pu faire? En tout cas, ne croisez surtout pas son chemin...

C'est un livre sur les différences entre les classes sociales américaines, la jalousie, les personnes brisées. Qui sommes-nous vraiment? Ce que l'on est ou ce que l'on laisse paraître? Face à ces psychologies complexes qu'ont ces deux jeunes femmes, j'ai éprouvé plein de sentiments contradictoires et même de l'empathie envers Jule. J'ai beaucoup aimé les références littéraires et aux comics mis en avant dans le texte. L'âge conseillé pour ce livre est 13 ans mais cela me semble un peu jeune, c'est un livre difficile dans le déroulement de l'histoire, il y a des subtilités pas faciles à comprendre et la violence de Jule met le lecteur a rude épreuve. Bref, vous aurez compris que vous avez affaire à une lecture troublante, dérangeante mais tellement addictive que vous tournerez chaque page dans l'espoir de comprendre la "Trouble vérité" de ce livre...

Et si je n'étais pas celle que vous pensez que je suis...

À bientôt,

Elodie.

"Elle se voyait comme une guerrière solitaire, une super héroïne au repos, une espionne. Elle avait plus de courage que les clients de cet hôtel, plus de courage que tout Londres réuni, plus de courage que quiconque et de loin."

images  images (1) téléchargement (3)

17 avril 2018

Virginie Grimaldi "Il est grand temps de rallumer les étoiles"

9782213709703-001-T  20180416_111156  

Roman

Fayard Éditions

Parution: 02 Mai 2018

396 pages

Résumé:

Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers.
Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée.
À 17 ans, Chloé a des rêves plein la tête mais a choisi d’y renoncer pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Comme le carrosse de Cendrillon, ils se transforment après l’amour.
Lily, du haut de ses 12 ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire.
Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin.

Anna, Chloé, Lily. Trois femmes, trois générations, trois voix qui se répondent. Une merveille d’humour, d’amour et d’humanité.

Mon avis:

Anna a 37 ans, elle élève seule ses deux filles. Elle travaille trop, les huissiers ne cessent de la harceler. Elle tente de faire bonne figure devant ses filles mais elle n'y arrive plus. Sa fille Chloé, 17 ans, est une adolescente intelligente mais hypersensible. Elle cherche par tous les moyens l'affection dont elle a besoin, veut arrêter le lycée afin d'aider sa mère et vit de manière compliquée les affres de l'adolescence. Lily a 12 ans, c'est une petite fille qui a des problèmes de communication avec les gens et surtout avec ses camarades de classe.

Lorsqu'Anna perd son travail, elle se pose des questions. Avec l'argent donné par son ancien patron, que faire? Payer ses dettes ou aider ses filles? Anna se sent impuissante face à leurs tourments. Rien ne va plus et sur un coup de tête, elle lance "Allez faire vos valises, on s'en va" 

C'est parti pour un road trip en Scandinavie avec le camping-car de Papoute et Poupoune. Est-ce un nouveau départ? Malgré des difficultés, des oppositions, des querelles... enfin réunies, les premiers rires fusent, les confidences arrivent, l'émerveillement éclate, les rencontres se font, les souvenirs se créent et le bonheur explose.

Ce livre est un roman à trois voix (Anna, Lily et Chloé) dans lequel elles donnent chacune leurs points de vues, leurs sentiments... Encore une fois, Virginie Grimaldi nous transporte dans son histoire avec douceur et humour. Il y a des passages franchement drôles et ça fait du bien. (La plongée dans l'eau à 4 degrés est juste à mourir de rire) L'auteure nous propose un roman sur l'Amour, l'amour d'une mère pour ses filles, pour sa propre mère, pour sa grand-mère..., un roman sur la famille et les choix de vie que nous faisons. Il suffit parfois de batailler, de changer de direction, de voir les choses sous un autre angle pour accéder au bonheur. Il est si difficile d'être parent mais l'important reste l'amour et peu importe les moyens que l'on se donne. Bref, c'est un roman lumineux, délicieux et touchant, un savoureux moment de détente qui nous permet de nous recentrer sur l'essentiel. Mettez un plaid sur vous et laissez vous porter par ce road trip qui est la promesse d'un magnifique voyage en Scandinavie.

À bientôt,

Elodie

(Clin d'oeil) PS: "Il est grand temps de rallumer les étoiles" 

"Chaque matin, j'écris dans ma tête mes rêves au crayon à papier. Chaque soir, je les efface."

téléchargement  téléchargement (1)  téléchargement (2)

14 avril 2018

Vincent Hauuy "Le tricycle rouge"

9782253014454-001-T 20180411_100224

Thriller

Le Livre De Poche

Paru le 28 Mars 2018

512 pages

Résumé:

Noah Wallace est un homme usé, l’ombre du brillant profileur qu’il était jusqu’à ce qu’un accident lui enlève à la fois sa femme et sa carrière. Mais un appel téléphonique va le contraindre à reprendre du service. Son ami et ex-coéquipier Steve Raymond a besoin de lui. Une carte postale trouvée sur le lieu d’un crime atroce au Canada l’implique directement et le ramène à une série de meurtres commis cinq ans plus tôt. Tout porte à croire qu’un tueur en série présumé mort, le Démon du Vermont, est de nouveau à l’œuvre.
Dans le même temps, à New York, la journaliste-blogueuse Sophie Lavallée enquête sur un reporter disparu dans les années soixante-dix.
Et si les deux affaires étaient liées par le même sombre secret  ?

Mon avis:

Un accident. Un tricycle rouge est percuté.

Noah Wallace est un ancien profileur. Il a perdu sa femme Maggie dans un accident alors qu'il traquait un tueur "Le démon du Vernont". Depuis, hanté par de terribles démons, brisé, dépendant à la Vicodine et amnésique sur une partie de sa vie, il tente de continuer à vivre. Steve Raymond, son ancien co-équipier le mène sur une scène de crimes où deux cadavres ont été retrouvés avec une carte postale qui lui est destinée. Tout porte à croire que "Le démon du Vernont" reprend du service mais celui-ci est mort. Un copycat? Lettres anonymes, meurtres qui continuent et mis en scène de façon morbide, Noah se pose des questions. Il semble lier à l'affaire. Qui? Pourquoi? Qui est vraiment Noah? Il va devoir aller sur les traces de son passé afin de découvrir la vérité...

Sophie Lavallée est journaliste et blogueuse. Elle enquête sur un journaliste disparu dans les années 70. Mais, lorsqu'elle reçoit un mail anonyme, sa vie va être totalement bouleverser...

Quel est le lien entre ces trois affaires?

Dès le premier chapitre, on est dans l'expectative de la suite et on est totalement embarqué dans l'histoire. Des USA au Canada, on avance dans ce livre à bord de notre tricycle rouge. On pédale dans cet immense puzzle qu'est l'intrigue de ce livre, on tourne à gauche et l'on se trompe, on vire à droite et c'est la désillusion jusqu'à ce qu'on freine brutalement et que les fils de l'intrigue qu'a tissé l'auteur se démêlent tout doucement. C'est un thriller sombre, noir dans lequel l'auteur ne nous épargne pas. J'ai beaucoup aimé le personnage de Noah, il a un petit côté Charlie Parker dans la série de livres de John Connolly que j'adore. Dans ce livre, ne vous fiez pas aux apparences, vous risquez d'être surpris. De rebondissements en fausses pistes, l'auteur nous emmène vers des chemins insoupçonnés...Mafia, CIA... Bref, c'est un thriller bien construit dont le suspense et l'intrigue vous tiendra en haleine jusqu'à la fin. J'ai hâte de retrouver Noah Wallace dans "Le Brasier".

"Le tricycle rouge" va à une vitesse affolante...

À bientôt,

Elodie.

"À ce moment précis, ils savent que leur vie vient de basculer et qu'elle ne sera plus jamais la même, à Peru, dans l'état de New-York"

téléchargement (2)  images  téléchargement (4) 

Vincent Hauuy auteur de thriller - qui es-tu Vincent Hauuy

Un guide simple, pas comme les autres, qui raconte en lui-même une histoire. Un bon moyen de comprendre sans se prendre la tête. Parce que des romanciers à succès, des agents littéraire et des éditeurs ont eu la gentillesse de me donner des conseils d'écriture, je pense que ça vaut le coup de s'y intéresser, afin de progresser encore et toujours.

http://vincenthauuy.com

11 avril 2018

M.R Carey "Celle qui a tous les dons"

9782253083504-001-T  20180409_130308 

SF

Le Livre De Poche Imaginaire

Parution: 11 Avril 2018

528 pages

Résumé:

Tous les dons ne sont pas une bénédiction.
  
Chaque matin, Melanie attend dans sa cellule qu'on l'emmène en cours. Quand on vient la chercher, le sergent Parks garde son arme braquée sur elle pendant que deux gardes la sanglent sur le fauteuil roulant. Elle dit en plaisantant qu'elle ne les mordra pas. Mais ça ne les fait pas rire.
Melanie est une petite fille très particulière...

Mon avis:

La vie a changé, le monde est changé, une épidémie s'est propagée. "L'infection s'est propagée plus vite que la peur d'être contaminée." Mélanie a 10 ans, elle vit dans une cellule au coeur d'une base militaire. Mélanie est particulière: elle doit être sanglée sur son fauteuil roulant quand elle va en cours, on la nourrit de larves, elle a oublié son passé, personne ne doit la toucher sous peine d'être dévoré. Mélanie est une Affam. Elle fait partie de ceux qui ont subi l'infection qui ravage la Terre. Elle et quelques enfants servent de cobayes et de sujets aux scientifiques qui veulent sauver la race humaine en étudiant le mal dont ils sont atteints, une équipe dirigée par Caldwell. Justineau en fait partie mais très vite, elle s'implique émotionnellement.

Lorsque que des Affams et des cureurs (des humains rebelles) attaquent la base, Justineau et Caldwell, Sergeant et Gallagher (deux militaires) et Mélanie vont réussir à s'échapper. Ils vont devoir se battre pour vivre mais comment faire avec Mélanie à leur côté? Aide précieuse ou dangereux handicap? Le danger réel vient-il des Affams ou des humains survivants? 

Nous voilà dans un roman post-apocalyptique très proche de la série The Walking Dead dont je suis une grande fan. J'ai été agréablement surprise par ce livre. Les personnages ont tous un peu quelque chose de sympa: une scientifique est un peu folle mais comment lui en vouloir de vouloir sauver la planète?, Mélanie une petite fille zombie mais de conscience élevée, Justineau très protectrice envers elle et on comprendra pourquoi, un militaire G.I Joe... Leur but: survivre! Le plus intéressant: voir comment les choses évoluent dans un contexte de fin du monde. Que faire si une telle menace frappe à notre porte? Je n'ose imaginer... L'ambiance est là, les morts vivants avides de chairs fraiches, le sang, les rivalités... Bref, c'est un livre "fun" qui plaira aux amateurs de SF, de zombies, d'action et de suspense.

Prenez garde à "Celle qui a tous les dons"

À bientôt,

Elodie.

"Chaque adulte est issu d'un enfant à qui la fortune a souri. Mais en d'autre temps, d'autres lieux, leurs chances ont été épouvantablement minces."

images (3)  images (1)