9791025102442FS18745349_1534518723234530_1374250747_o

Polar

French Pulp éditions

Paru le 09 Mai 2017

250 pages

Résumé:

Sandra n'est pas une femme de ménage comme les autres. Avec elle, plus de problème : elle vous nettoie une scène de crime en quelques heures. Au lendemain d'un meurtre, d'une vengeance personnelle, pour quelques milliers d'euros, elle vous débarrasse ! Indispensable ? Peut-être un peu trop. En enchaînant les carnages, son meilleur client ne serait-il pas en train de la transformer en complice ? Et pourquoi vide-t-il ses victimes de leur sang ? Un roman cru et fascinant : l'histoire sanglante d'une femme de ménage qui exerce ses talents sur des scènes de crimes... 
avant l'arrivée de la police, évidemment ! Écrit au scalpel et à l'eau de javel, ce petit bijou vous laissera pourtant avec les mains poisseuses et la peur au ventre !

Mon avis:

Sandra a un métier particulier: elle est femme de ménage. Néanmoins, elle ne nettoie pas les maisons mais les cadavres. Elle est femme de ménage pour les scènes de crime. À chaque fois, c'est la même chose. Les clients l'appellent et elle sort son attirail (scie, couteaux, acide...) Elle n'a aucune émotion, elle ne pose pas de questions. Elle fait son job point. Elle est disponible 24h sur 24, elle a nettoyé des centaines de corps contre des milliers d'euros (prostituées, rixes, victimes de tueurs en série...). Son associé Grégory est avocat, il lui trouve les clients et ils se partagent l'argent. Mais ce n'est pas sans conséquence: Sandra est une femme tourmentée, elle a des insomnies... Elle vit dans une maison isolée et en mauvaise état et ses seules passions sont de faire des dessins pour les enfants mais aucune maison d'édition n'en veut car ils font trop peur et sont peuplés de monstres sanguinaires et de voir son amant Roman le boulanger.

Cependant, elle n'en peut plus de tous ces cadavres et on l'appelle pour un nettoyage qu'elle accepte malgré tout. Elle découvre des victimes vidées de leur sang. N'est-elle pas tombée sur le pire des monstres? "Sandra est fatiguée, dégoûtée... Elle ne dort plus, porte un fardeau, celui d'un monde qui sombre." Elle se sent observée et mal à l'aise. Deux hommes planquent devant chez elle, qui sont-ils? Des roses sont déposées partout où elle se rend, de qui proviennent-elles? Tout va alors dégénérer dans sa vie. Va-t-elle devenir à son tour un monstre à force de les côtoyer?

Alors, l'histoire de ce livre est vraiment bien. C'est une histoire qui change et que l'on a pas l'habitude de voir. Sandra me rappelle le personnage de Monsieur Kaplan dans la série Blacklist pour ceux qui connaissent. Ce qui m'a dérangée est la violence des mots et des actes. C'est cru, détaillé et l'auteur ne mâche pas ses mots pour décrire les scènes de son livre. J'aurais aimé moins de violence ou qu'elle soit suggérée. Donc pour moi la trame de fond est vraiment bonne mais l'écriture est beaucoup trop trash même si je comprends bien que c'est pour donner du mordant et de la virulence à l'histoire. Et cette fin, on en parle? Non je vous laisse la découvrir mais j'ai été extrêmement déçue par ce dénouement qui n'a aucun rapport avec le début de l'histoire.

J'espère ne jamais croiser sur mon chemin "Une femme de ménage" comme celle-ci.

À bientôt,

Elodie.