aunomdunpere19250304_1558932864126449_770495164_o

Roman

Amazon distribution

Paru Mars 2017

276 pages

Résumé:

Reprenant la technique originale de la narration à la première personne, l'auteur s'invente dans la peau d'un père dont la vie bascule à la suite d'un divorce. La mise à nue d'un homme qui livrera bataille pour que justice soit faite, et qui ira au combat contre l'Infâme, pour l'amour de ses enfants. Alexis Ott D'Estevou nous conduit dans cette longue descente aux enfers, sur fond de corruption, tout en dressant un portrait résolument acerbe de la société contemporaine et de la nature humaine. Ce père des temps modernes saura-t-il se sortir de cette épreuve et retrouver goût à la vie et à l'amour ?
Une fiction nerveuse, politiquement incorrecte, poignante et émouvante, où le non-dit n'a pas sa place. Un personnage à part qui ne saura vous laisser dans l'indifférence. 
Attachant, détestable, déroutant. Et si tout cela était vrai ?

Mon avis:

Ce livre est composé de 20 chapitres. L'histoire se passe en France.

François-Marie est un père de famille. Il a deux filles Coralie et Mayline. Il vit avec sa femme depuis plusieurs années lorsqu'elle veut l'épouser. Se faisant avoir par les promesses du mariage, il accepte en partie pour le bonheur de ses filles. Mais, au fil des jours, la distance s'installe dans le couple et sa femme souhaite la séparation. Il veut trouver des solutions mais elle refuse. C'est une femme qui préfère sa vie de femme à sa vie de mère et d'épouse. 

C'est le début de la guerre. "Maléfique" comme il la nomme, va tout tenter pour anéantir François-Marie et tout est envisagé. Lui s'occupe de tout, de ses filles, des repas...alors qu'elle a quitté le domicile conjugal et qu'elle réclame la résidence des filles. De dépôts de plaintes en recours, il doit faire face et ne se soucier que du bonheur de ses enfants. Les filles vont être prises entre leur mère et leur père et vont être au coeur de leur histoire. "Un père, ni black ni beur, ni homosexuel, ni pauvre, qui avait pour seule intention de ne pas renoncer à sa condition paternelle." Jusqu'où les deux parties vont-elles devoir aller? Lui, qui est si avide de justice. La justice lui sera-t-elle rendue? Arrivera-t-il à reconstruire sa vie après tant d'épreuves?

C'est un livre poignant, parfois dérangeant qui nous livre l'amour et le combat d'un père pour le bonheur de ses filles. C'est une fiction mais la narration qui est faite à la première personne renforce la crédibilité et la possibilité des faits ce qui rend encore plus vif ce roman. C'est aussi une dénonciation des failles de notre système juridique. L'histoire de ce père prêt à tout pour ses filles m'a bouleversée et j'ai ressenti une profonde empathie à son égard. J'avais très envie de connaître le dénouement. Le bémol, pour moi, sera le vocabulaire parfois soutenu et élaboré car ce n'est pas ce que j'ai l'habitude de lire (C'est très subjectif.) mais ce vocabulaire, j'en suis sûre, ravira d'autres lecteurs. Il y a de nombreuses et belles citations pour les titres des chapitres et à l'intérieur même du texte. (Boris Vian, W. Allen, W. Churchill...). C'est un bon moment de lecture et je remercie l'auteur pour l'envoi de ce livre.

Jusqu'où un homme est-il capable d'aller "Au nom d'un père"?

À bientôt,

Elodie.