978226627406721875869_1661962350490166_1887064070_o (1)

Thriller

Éditions pocket

Paru le 07 Septembre 2017

608 pages

Résumé:

Le village de Gryon, dans les Alpes vaudoises, est en émoi : dans le temple gît un cadavre, nu, allongé sur la table sainte à l’image du Christ crucifié. À l’extrémité du couteau qui lui a transpercé le coeur, un message : « Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes les ténèbres ! » L’inspecteur Andreas Auer est convaincu que ce meurtre est le premier acte d’une mise en scène macabre et symbolique. Peu à peu, les secrets que certains villageois auraient préféré garder enfouis refont surface et viennent semer le trouble dans ce lieu d’habitude si paisible…

Mon avis:

Ce livre est composé d'un prologue, 110 courts chapitres et d'un épilogue.

Village de Gryon, Alpes vaudoises, Septembre 2012. Andreas Auer est inspecteur, il a bientôt 40 ans et vit en couple avec Mikaël Achard qui est journaliste. L'histoire commence quand la pasteure de Gryon, Erica Ferraud, entre dans le temple et découvre un cadavre nu à l'image du christ avec un couteau planté dans le coeur, les orbites vides et un message: "Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes les ténèbres !" (extrait de la Bible). Il s'agit d'Alain Gautier le responsable de l'agence immobilière du village. Une mise en scène morbide qui délivre un message mais lequel? Pour qui et pourquoi? 

L'enquête commence. Andreas est dépêché sur les lieux avec sa collègue et amie Karine Joubert. Une enquête qui va s'avérer difficile car Alain Gautier n'était pas un modèle de vertu et il cachait bien des secrets..."Une enquête, c'est comme une fourmilière. Si l'on y plonge une branche, toutes les fourmis autour commencent à s'agiter." Les langues vont-elles se délier? Qui est l'assassin? D'interrogatoires en fausses pistes, l'enquête va nous mener sur les traces du tueur. Oeuvre d'un fou ou pure vengeance? Les choses ne vont pas s'arrêter là car le tueur poursuit son oeuvre suivant toujours le même schéma. Il va falloir qu'Andreas trouve le lien qui unit toutes ces personnes.

Nous avons des retours dans le passé (début des années 1970) afin de mieux comprendre l'histoire ainsi que les pensées et agissements du tueur que l'auteur nomme "l'homme qui n'était pas un meurtrier" et qui favorise l'empathie. Les chapitres sont courts pour un rythme assez soutenu, un chapitre est sur un lieu ce qui permet aux lecteurs de suivre l'enquête pas à pas. La psychologie des personnages est recherchée notamment pour Andreas et le meurtrier. Malgré quelques clichés du "flic", on suit avec avidité cette enquête. J'ai aussi beaucoup aimé le réalisme des lieux qui existent bel et bien (voir photos ci-dessous) Bref, pour un premier roman, l'auteur a su me tenir en haleine jusqu'à la dernière page et je découvrirai avec plaisir "Qui a tué Heidi?" qui remet en selle l'inspecteur Auer.

"Le dragon du Muveran" rôde...

À bientôt,

Elodie.

La première enquête de l'inspecteur Auer

images (4)      téléchargement

téléchargement (4) au coeur des Alpes vaudoises.