9782743642488  DSCN9749

Policier

Éditions Rivages

Parution: Février 2018

208 pages

Résumé:

Une ville moyenne, située à une heure de Paris. Un passé ouvrier, comme en témoignent les bâtiments de l’usine, aujourd’hui désaffectée, et la « cité jardin » où logeaient les salariés. Aujourd’hui le maire a de grandes ambitions pour sa ville : réhabiliter le quartier et transformer les maisons ouvrières en un ensemble résidentiel haut de gamme. Or les habitants ne l’entendent pas de cette oreille. À commencer par Élise, qui attend un enfant et n’a aucune intention de déménager. Quant aux artistes qui ont investi l’usine, ils veulent la transformer en lieu de création. Comme si le maire et les promoteurs allaient se laisser arrêter par une poignée d’opposants ! Il suffit de les faire déguerpir, et là, tous les moyens sont bons, légaux ou non. Cependant, des grains de sable vont se glisser un peu partout et tout enrayer… Comme en temps de guerre, les dégâts collatéraux seront ravageurs.

Mon avis:

Larmon/Quartiers des Mines. Élise Santon a 28 ans, elle est en couple avec Marc et attend un enfant. Elle vit dans ce quartier qu'elle aime tant et que ces parents ont aussi connu. Mais, celui-ci est à l'abandon proche d'une cité où les affaires douteuses font ravage (drogues), les travaux s'amoncellent et ne finissent jamais, les petits commerces ferment les uns après les autres, les gens partent, l'ancienne usine est occupée par des artistes... La mairie, les promoteurs ont décidé de racheter tout afin de réhabiliter ces logements en décrépitude en beaux logements. Malgré tout, Élise ne veut pas partir! Quand elle est employée au service de la ville afin de s'occuper du site internet, elle va être au coeur des débats  et des décisions. Sa rencontre avec le photographe Khaked Koskeïa qui a connu l'Afghanistan et la Syrie va changer le cours des choses...

''C'est une guerre? C'est ça? C'est une putain de guerre?" Tous les moyens sont bons afin de les faire partir: pression, complots, cocktails molotov lancés dans une maison, saccages des appartements, infiltration de cocaïne dans le milieu des artistes de l'usine... Élise et les habitants vont devoir se battre mais qui fléchira en premier? Toute cette histoire ne peut que mal finir...La guerre est déclarée. Mais iront-ils jusqu'au bain de sang?

Urbanisme, abandon des jeunes dans les cités, islamisme, drogues, guerres, problèmes de société, malversations politiques...ce livre est littéralement une bombe. Personnellement, je ne connaissais pas l'auteur mais je suis ravie de l'avoir découvert. C'est vraiment un livre sous tension, bien ancré dans la réalité et jusqu'à la fin je me suis demandée jusqu'où ça pouvait aller et comment ça allait se finir. J'ai beaucoup aimé le personnage d'Élise qui est une battante, une femme courageuse et avec des convictions très fortes. Bref, je vous conseille de lire ce livre sous pression au coeur d'une guerre sans merci.

"Que la guerre est jolie" et surtout impitoyable...

À bientôt,

Elodie.

"Qu'est ce qui pousse les gens à croire que tout est possible, quand l'histoire démontre que tout est impossible?"

images (2)  images (3)