9791096486083FS  20180217_133050

Roman

Éditions Seramis

Parution: Mars 2018

478 pages

Résumé:

Juliette vit depuis neuf ans avec un mari qui ne la fait plus rêver. Amoureuse de l’amour, elle le vit désormais par procuration en lisant Jane Austen et en élevant son petit garçon de cinq ans. Mais, à quinze jours de fêter son trentième anniversaire, Juliette suffoque et ne parvient plus à faire semblant. Elle décide de demander le divorce.

Quand son mari quitte le domicile familial, Juliette se retrouve plongée dans un état de fragilité et de confusion totale. Thomas débarque alors dans sa vie sans crier gare. Par ses attentions, ses cadeaux et sa présence parfois oppressante, il se rend rapidement indispensable. C’est le début d’une histoire d’amour qui ne va pas tarder à se transformer en une véritable descente aux enfers. En l’espace de quelques mois, Juliette se métamorphose pour devenir une personne qu’elle n’a jamais été : soumise, dépendante, à la recherche d’un physique qui n’est pas le sien. Thomas surveille non seulement son poids, mais aussi ses tenues, ses mails et le moindre de ses mouvements.

Ses amis ont beau l’exhorter à fuir cet homme qu’ils qualifient de pervers narcissique, Juliette ne veut rien entendre. Elle veut croire au bonheur et revient même sur sa décision de ne pas avoir d’autre enfant. À la naissance de son deuxième garçon, il lui faudra pourtant puiser dans ses dernières ressources pour ne pas sombrer définitivement et entamer un combat qui laissera des traces, indélébiles.

Mon avis:

Juliette a 30 ans, elle est en couple depuis 9 ans et elle a un petit garçon Tom avec son mari. Mais, ne supportant plus leur relation, elle demande le divorce. Au bureau, elle rencontre Thomas Narcise qui, très vite, lui fait la cour. Thomas est un homme égocentrique, déterminé et narcissique (ne porte-t-il pas bien son nom?) "Juliette, je la veux et j'ai décidé que je l'aurais." Juliette se sent à nouveau belle et désirable aux yeux d'un homme et leur relation prend vite de l'importance. Mais, petit à petit, de façon insidieuse au début les premières remarques arrivent ''Je n'aime pas ta robe", "Tu ne fais pas du 36?", il l'isole de ses amis, de sa famille... mais éblouie, aveuglée par les restaurants, les belles promesses, les cadeaux, jouant à chaque fois sur l'affectif, Thomas prend le contrôle. Quand l'emprise est faite, c'est l'indifférence et la condescendance qui prennent la relève. Juliette devient l'ombre d'elle même, perd du poids et bien-sûr tout est toujours de SA faute, il faut qu'elle consulte un psy parce qu'ELLE en a besoin... Jusqu'au jour, où elle tombe enceinte de cet homme...

Comment tout cela va-t-il se terminer? De l'amour à la haine n'y a t-il qu'un pas? Comment se rendre compte de cette situation?

Juliette est tombée sur un pervers narcissique et nous raconte avec sensibilité et humour sa terrible histoire. On ne tombe à aucun moment dans le coté larmoyant et l'auteure a su rendre l'histoire au plus proche du réel par des scènes de vie quotidienne, des événements... De charmeurs, ces hommes deviennent de véritables manipulateurs. Alors c'est simple de l'extérieur de dire "Ben ouvre les yeux cocotte!" mais ces personnes toxiques sont de véritables comédiens et savent très bien mettre sous emprise la personne qu'elle désire. L'amour n'est pas toujours rose et certaines relations sont plus complexes que d'autres. C'est une histoire qui prend au coeur car Juliette souffre mais les dommages collatéraux de cette relation vont être nombreux, je pense au petit Tom son fils. Bref, c'est un roman "vrai", une histoire racontée avec son coeur où l'on est un spectateur (impuissant) comme les autres personnages.

Mon blog, ma passion et moi nous vous envoyons "Une carte postale du bonheur" (Clin d'oeil à l'auteure)

À bientôt,

Elodie.

Quand j'ai demandé à l'auteure si c'était du vécu car dès les premières pages, on ressent une "blessure" au fond des mots, elle me répond humblement: "Oui c'est malheureusement basé sur du vécu. Mais je n'en ressors que le positif aujourd'hui, bien sûr! Le temps a fait son oeuvre." 

« Une carte postale du bonheur »

Après avoir déserté la blogosphère pendant de trop longs mois, mon premier billet après cette absence, se voudra quelque peu nombriliste. En effet, comme le savent quelques-uns d'entre vous, je publierai mon premier roman aux Editions Seramis, le 8 mars prochain, intitulé " Une carte postale du bonheur ".

http://leblogdelacristinasansh.me

téléchargement (1)  images