couv4197-316x435  20180306_150008

Littérature jeunesse

Editions Amalthée

54 pages

Résumé:

« Ma vie c’est des questions, des points d’interrogation qui arrivent chaque matin, dès mon réveil. Des vagues de pourquoi, de comment… qui déferlent dans ma tête comme des tsunamis. Ça vous fait ça à vous ? Parce qu’à moi, ça n’apporte que des ennuis pour être honnête. À la maison d’abord, à l’école surtout ! Ce matin-là, c’est Gaston qui a mis le bazar, je plaide non coupable car ce sont ses maux, pas les miens. »

Titouan a 9 ans et habite le sud-ouest de la France. Sa curiosité et sa sensibilité lui jouent beaucoup de tours, il a du mal à trouver sa place. Mais aucune étiquette, il est juste lui et va devoir faire preuve de courage pour affronter toutes les aventures que la vie lui réserve.

Aurélie Balan, enseignante spécialisée en précocité et troubles de l’apprentissage, écrit depuis toujours et signe son premier roman jeunesse avec M.AU.X. Inspiré de sa propre vie et de son expérience professionnelle, ce petit roman en appelle d’autres…

Mon avis:

Titouan a 9 ans. Il s'interroge beaucoup, pose des questions sur tout, il est très curieux et sensible.Trop? Peut-être. Ça lui cause beaucoup de problèmes que ce soit à l'école avec son maître M. Mercelin, avec ses parents Pierre et Marion qui sont boulangers. Il est souvent puni, seul, personne ne le comprend. Ses parents tentent de trouver une solution. Parfois, il suffit de chercher et de s'en donner les moyens car "Tous les poissons peuvent trouver le bocal qui leur convient"...

J'ai lu ce livre en compagnie de mon fils de presque 9 ans et nous avons beaucoup aimé. Chaque chapitre commence par le mot "Comment" (Comment tout a commencé, comment j'aime le pourquoi...) C'est un livre qui pousse à la discussion, chose que nous aimons faire. Grâce à ce livre, nous avons pu parler de différence, de tolérance. C'est un livre d'une cinquantaine de pages qui est conseillé au plus de 8 ans. L'auteure nous montre que certains enfants ont dû mal à trouver leur place dans notre société et ne sont pas compris car ils voient le monde qui les entoure différemment. Mon fils trouve qu'il est dommage qu'il n'y ait pas d'illustrations (même en noir et blanc) afin d'illustrer certains passages. Mais, je lui ai dit qu'il pouvait faire marcher son imagination. Bref, ce roman jeunesse aborde des thèmes forts qui poussent l'enfant à réfléchir et qui permettent de mettre des mots sur certains maux.

À chacun ses "M.A.U.X"

À bientôt,

Elodie.

"-Il est spécial, notre Titi, tu le sais. Dès le premier jour de la maternelle, le premier jour au parc même, j'ai vu qu'il regardait le monde différemment."

20180306_150022  téléchargement (2)  téléchargement (3)