image  20180329_101331 

Polar

Éditions Rivages

Paru le 07 Mars 2018

368 pages

Résumé:

Quand une jeune femme est abattue par un garçon de 18 ans en pleine rue à Glasgow non loin de la gare routière, l'inspecteur Harry McCoy y voit autre chose qu'un acte de violence isolé. Son enquête le met sur la piste d'un réseau de drogue et surtout l'amène à croiser la route de Teddy Dunlop, fils dégénéré d'une riche famille de Glasgow, qui fait la pluie et le beau temps dans la ville.

Mon avis:

Glasgow.1973. Le policier McCoy est averti par un détenu qu'une jeune fille va bientôt être assassinée. Le lendemain, un jeune homme tue une femme devant la gare routière et retourne l'arme contre lui. McCoy et son coéquipier ne savent rien de cet homme. "C'est l'homme invisible, le mec" L'enquête commence. Pourquoi avoir tuer cette femme? Qui est-il? Qui est-elle? 

Voilà le premier volet d'une série de livres plutôt réussi. Les ingrédients d'un bon polar sont réunis: une pincée de suspense, une bonne dose d'action, deux cuillerées de flics, une bonne dose de meurtres... Le plus de ce livre est clairement l'atmosphére et la ville de Glasgow. On erre dans les bas fonds, les recoins de la ville dans ce qu'elle a de plus violent. L'enquête s'oriente dans les lieux les plus malfamés et glauques, on est entouré de drogues, de prostitutions, de délinquance... J'ai aimé McCoy, un policier atypique qui boit un peu trop, qui a une copine prostituée et qui a eu une enfance difficile. Un flic pourri dans un monde pourri. Son coéquipier est un jeune novice qui va au fil des pages prendre un peu d'assurance. L'écriture est rude, sans appel et le tout dans un langage "fleuri". L'histoire qui est située dans les années 70 peut tout aussi bien être transposée dans les années 2000. Je me demande ce que peut bien nous réserver l'auteur dans les prochains tomes. Bref, c'est un premier polar prometteur qui vous fera errer dans une ville "noire" et qui laisse dans l'esprit un goût amer...

"Janvier noir" va vous en faire voir de toutes les couleurs.

À bientôt,

Elodie.

"Une nouvelle montée de sang coula sur la joue du gamin et tomba sur la neige fraîche. McCoy resta là à lui tenir la main, à lui dire que ça allait aller, sachant que c'était faux. Il aurait voulu être ailleurs, n'importe où."

téléchargement (1)  téléchargement