9782714479518ORI  20180406_132553

Thriller

Éditions Belfond

Paru le 29 Mars 2018

744 pages

Résumé:

Je connais l’enfer dans ses moindres recoins.
Je pourrais le dessiner les yeux fermés.
Je pourrais en parler pendant des heures.
Si seulement j’avais quelqu’un à qui parler…


Tama est une esclave. Elle n’a quasiment connu que la servitude. Prisonnière de bourreaux qui ignorent la pitié, elle sait pourtant rêver, aimer, espérer. Une rencontre va peut-être changer son destin…
 
Frapper, toujours plus fort.
Les détruire, les uns après les autres.
Les tuer tous, jusqu’au dernier.


Gabriel est un homme qui vit à l’écart du monde, avec pour seule compagnie ses démons et ses profondes meurtrissures.
Un homme dangereux.
Un matin, il découvre une inconnue qui a trouvé refuge chez lui. Une jeune femme blessée et amnésique.
Qui est-elle ? D’où vient-elle ?
 
Rappelle-toi qui tu es. Rappelle-toi, vite !
Parce que bientôt, tu seras morte.

Mon avis:

ELLE s'appelle Tama, elle est marocaine. Elle n'est encore qu'une enfant lorsqu'elle est vendue par son père à une française. Elle a 9 ans, elle sera esclave. Cette femme qui s'appelle Mejda va la faire travailler pour différentes familles. Elle restera des années au service des Charandon. Chez eux, elle connaîtra la peur, les supplices, la torture, le travail acharné, les punitions, la maltraitance... Elle dormira par terre, ne mangera que les restes et encore... "Tu n'es rien", pas un humain, pas un animal, pas une chose... Maltraitée même par les enfants. Plus tard, elle travaillera chez d'autres familles mais toujours sous le joug de Medja. Asservie, privée de liberté, exploitée, torturée, emprisonnée, affamée, humiliée, frappée... Seules quelques personnes mises sur son chemin lui donneront une lueur d'espoir mais à chaque fois c'est la désillusion. Quand Izri, le fils de l'abominable Medja la prend sous son aile, elle se croit sauver...

LUI s'appelle Gabriel. Il vit seul et isolé. Un jour, il trouve une femme dans son écurie qui le menace d'un pistolet. Elle est blessée, elle s'effondre. Qui est-elle? Gabriel va-t-il l'aider? Dommage, Gabriel n'est pas un ange... C'est un tueur... Un homme qui semble hanté par de terribles démons...

Comment dire? Je suis anéantie... Karine Giebel et Tama m'ont brisé le coeur. On alterne passé et présent avec l'histoire de Tama et celle de Gabriel jusqu'à ce que les deux se réunissent. Comme d'habitude, l'auteure frappe fort, très fort. Chapitres courts, mots et phrases qui tapent comme les coups que prend Tama. Tama est un personnage déchirant, beau, que l'on a envie de protéger de toutes ces ordures. L'auteure nous montre l'homme dans ce qu'il a de plus abject, exécrable, ignoble et paradoxalement nous montre l'amour, l'amitié, le bien dont l'homme peut être capable. Amour/Haine. L'auteure critique le monde occidental, l'esclavagisme moderne, les préjugés. C'est une lecture intense psychologiquement car on tourne des pages et des pages de souffrance et ce qu'il fait le plus mal est le réalisme de ce livre. (voir l'article ci dessous) J'avais envie que ça se termine et en même temps je n'avais pas envie de le refermer... Sommes-nous tous esclaves de quelqu'un ou quelque chose? Bref, c'est un livre déchirant, que je vais avoir dû mal à digérer et que je ne suis pas prête d'oublier. J'ai retrouvé toute l'ardeur, la profondeur, la force, l'horreur de "Meurtres pour redemption" N'hésitez pas une seule seconde, courez en librairie!

À bientôt,

Elodie.

"Vulnerant omnes, ultima necat. At eae quas ad vos consumpsi me delectaverunt. 

Toutes les heures blessent, la dernière tue. Mais j'ai aimé celles passées auprès de vous."

téléchargement  images CHRO_opt-2

Comité contre l'esclavage moderne

Au 21ème siècle, l'esclavage domestique existe en France. Il touche des enfants, des jeunes filles et des femmes, et plus rarement de jeunes garçons ou des hommes. Le Comité contre l'esclavage moderne a aidé des de personnes à sortir de situations d'asservissement. Elles ont parfois duré de nombreuses années .

http://www.esclavagemoderne.org