téléchargement  20180410_082932  

Roman

Auto-édition

154 pages

Résumé:

Après les fêtes de l’armistice, Lucien reprend des études à Rennes, à l’école du Commerce et de l’Industrie. Il loge très confortablement chez Isidore Baron, le mentor de son oncle pour la présidence de l’union du Commerce et de l’Industrie. Il se croit bien parti sur le chemin du bonheur. Il est fou amoureux de Catherine, désormais institutrice suppléante à l’école de Saint Didier. Il se fait un nouvel ami, Emile Raversi, qui le comprend et révèle son talent pour le dessin. Les deux garçons ne savent évidemment pas qu’ils ont le même père, Yves Raversi. Lucien retrouve à Rennes Eric et Marianne Sanguy, les enfants du boucher de Chateauville.

Mon avis:

Fin 1918. La guerre est finie. Lucien part faire ses études à Rennes quittant Chateauville, son oncle et sa tante, sa tendre Catherine désormais institutrice. "Ils pensaient tous les deux qu'il s'aimeraient encore plus après quelques semaines de séparation." Il va loger chez Monsieur Baron chez qui sa tante s'était réfugiée après la mort de ses parents. À ses côtés, il va en apprendre plus sur sa tante et sur sa famille. Lucien est impressionné par son nouveau cadre de vie et il commence ses études à l'école de Commerce et de l'Industrie. Il s'y intègre facilement et se fait un nouvel ami, Émile Raversi avec lequel il se laisse aller aux confessions. Son père Yves Raversi a bien connu sa tante Félicité. Yves est d'ailleurs son vrai père mais Lucien ne le sait pas encore. (Rappelez vous sa tante est en fait sa mère) Il va aussi retrouver Marianne et Eric qui mènent une nouvelle vie à Rennes. Le regard de Lucien est tourné vers l'avenir... Et Catherine? Leur amour va-t-il perdurer?

Nous en sommes au T4 de cette grande saga familiale. Vous pouvez retrouver mes chroniques des tomes précédents sur le blog en recherche ou dans la rubrique roman. Je retrouve avec plaisir le personnage de Lucien qui arrive en ville, une ville qui contraste avec sa petite campagne. Le choc des cultures est impressionnant, il découvre l'eau courante, l'électricité, les magasins, les restaurants, le cinéma, l'homosexualité... Ses peurs, son anxiété et cette impression de ne pas savoir d'où il vient, le suivent partout. J'ai beaucoup aimé la correspondance entre Lucien et Catherine et le contexte historique avec un pays en reconstruction, les hommes qui doivent retrouver leur place qu'ils ont perdu durant leur guerre, les moeurs qui évoluent. Bref, encore un petit volume sympathique qui creuse un petit plus dans les secrets de cette famille et j'ai hâte de retrouver Lucien. Saga familiale, terroir, Histoire font de ce livre un joli roman.

À bientôt,

Elodie.

"L'histoire aurait plu à sa tante, qui appréciait tous les affres de la créations et les folies de l'amour littéraire mais il aurait déplu à son oncle parce que les comportements y étaient contraires à la morale, ce que Lucien pensait aussi."

Fin+de+la+guerre+L’armistice+est+signé+et+entre+en+vigueur+à+11+heure+du+11e+jour+du+11e+mois+de+1918  gare-de-rennes  as-chez-eux