1702-Souslememetoit_3  20180425_120026  

Roman

Éditions Milady

Paru le 18 Avril 2018 (sortie poche)

469 pages

Résumé:

Toutes les maisons de famille ont une histoire…Isabel n’a pas le temps de s’apitoyer sur son sort quand elle perd son mari : Laurent lui laisse une montagne de dettes, et les créanciers sont à ses trousses. Cette violoniste talentueuse doit radicalement changer de vie pour assurer l’avenir de ses deux enfants. Elle quitte Londres pour s’installer à la campagne, dans une maison délabrée. Tandis que les murs s’effritent et que ses économies fondent comme neige au soleil, Isabel espère pouvoir compter sur le soutien de ses voisins. Elle est loin de se douter que sa présence réveille de vieilles querelles, et que la bicoque dont elle a hérité est un objet de discorde au village. Faire de cette maison le « home sweet home » dont elle rêve s’annonce dès lors comme un combat de chaque instant…

Mon avis:

Londres. Isabel vit avec ses deux enfants Thierry et Kitty. Elle a dû mal à faire face à la mort de son mari. Thierry est devenu mutique, Kitty est devenue la maman et a grandi bien trop vite. Isabel, violoniste, est l'ombre d'elle-même. De plus, son mari les a laissés avec beaucoup de dettes. Quand elle reçoit un courrier comme quoi elle a hérité d'une maison à la campagne, elle se dit que c'est l'occasion d'un nouveau départ.

Mais, arrivés dans le Norfolk, c'est la désillusion. La maison tombe littéralement en ruine. "Cela n'avait rien d'une maison dans laquelle quiconque avait vécu". Elle va devoir faire face aux travaux innombrables, à la mentalité des gens de la campagne, à Matt un voisin qui convoitait plus que tout la maison, au manque d'argent... L'acclimatation va être très difficile... Mais, dans cette noirceur, la beauté des paysages, Henri et Asad qui tiennent l'épicerie, Byron un homme qui va l'aider, une lueur d'espoir va les guider. Mais, est-ce que ce sera suffisant pour rester et commencer une nouvelle vie? Sommes-nous réellement responsables de notre destin?

Quel joli roman! Dès le début du livre, on se prend de compassion pour cette famille. On espère de tout coeur qu'elle va arriver à faire face au deuil ainsi qu'à cette nouvelle vie qui se présente mais qui d'emblée n'est pas du tout facile. L'auteure pointe le doigt sur le monde rural bien différent du monde urbain, sur la culpabilité, sur l'infidélité, sur le racisme. Chaque personnage est travaillé, recherché, chacun avec sa propre histoire et on va connaître la vie de certains d'entre eux. Isabel m'a touchée, cette femme de la ville qui se transforme pour le bien de ses enfants, s'épanouit malgré les difficultés. J'ai aussi beaucoup aimé les pensées retranscrits en italique dans le texte. On se rend compte de l'importance d'une maison qui est bien plus qu'un bâtiment construit pour servir d'habitation. Une maison a une âme, c'est un lieu où une famille évolue, où les liens se tissent, où les souvenirs se créent... Bref, Jojo Moyes nous entraîne au fil des pages dans une histoire humaine faite de révélations, trahisons, non-dits, confessions, secrets, rebondissements...mais surtout d'Amour.

Il est si difficile de vivre "Sous le même toit"...

À bientôt,

Elodie.

"Tant qu'un de vos enfants n'est pas heureux, vous ne pourrez pas l'être."

images  images (1)  téléchargement