cover_l  

Parce que derrière un livre se cache un auteur...

Voici quelques questions posées à l'auteure Laurence Martin qui signe son premier roman ''L'eau de Rose"

Questions sur ''L'eau de Rose"

-"L'eau de Rose" est une histoire touchante, émouvante dont le deuil est l'élément central. Vous êtes-vous inspirée de votre histoire personnelle ?

Non, heureusement j’ai toujours ma mère et ma fille à mes côtés. En revanche, j’ai perdu un être qui m’était précieux durant l’écriture du livre, ce roman est donc imprégné de ce deuil traversé.

-Quel a été le point de départ de ce livre ?

Mon envie était de croiser deux destins de femmes liés par le deuil. J’avais écrit une nouvelle quelques années plus tôt ( la mort dans l’âme ) qui a été le point de départ pour le journal de vie que lit Rose au début de l’histoire.

La construction des enfants endeuillés étant un sujet très sensible, j’ai consulté beaucoup de sites et blogs afin de m’informer dont celui de Jean-Yves Hayes( Psychiatre infanto-juvénile ) ainsi que l’excellent mémoire de Justine Mc Hugh ( Deuil enfant jeunesse ).

Ces deux professionnels ont d’ailleurs eu la gentillesse de m’accompagner dans la conception de mes personnages.

Comme je souhaitais que mon récit soit positif j’ai également lu de nombreux auteurs qui traitent de la résilience : Boris Cyrulnik, Tim Guénard, Catherine Enjolet, Martin Grey… Puis, je me suis lancée !

-Qu'aimeriez-vous transmettre grâce à votre histoire ?

Je citerais Tim Guénard : « Il n’y a pas de blessures qui ne puissent être lentement cicatrisées par amour »

-Combien de temps avez-vous mis à l'écrire ?

Près de 3 ans… recherches et lectures comprises

-Quel public visez-vous ?

Ce livre est tout public, il a été lu et chroniqué par des hommes comme des femmes, jeunes ( 20 ans ) et moins jeune ( 75 ans) , qui ont tous été émus de la même manière.

Questions d'ordre général

-Quel est votre métier ? (Si ce n'est pas indiscret)

Je suis journaliste dans un magazine local saisonnier ( l’été ) distribué dans le golfe de Saint-Tropez

-Etes-vous en train d'écrire un nouveau livre ?

Oui, j’ai débuté un second roman (littérature blanche)

-Où préférez-vous écrire ? Avez-vous une routine d'écriture ?

J’écris à mon bureau le plus souvent, mais je réfléchi à mon récit partout et à tous instants… Les idées peuvent me venir au volant de ma voiture, en dormant ( et elles me réveillent ), en croisant quelqu’un dans la rue qui me fait penser à l’un de mes personnages.

Pour la routine : Je pense d’abord le sujet, je me documente, je rentre en contact avec des professionnels du thème que je vais aborder. Puis, ensuite j’attaque le personnage principal, je définis sa mission, je décide de là où je souhaite l’emmener et seulement une fois cela déterminé, j’entame l’écriture du roman en lui-même ! J’aime bien avoir un cadre.

-Si on devait vous décrire en trois mots, ce serait lesquels ?

Bienveillante, volontaire, sensible voir hyper sensible !!

-Quel(s) auteur(s) sont une référence pour vous ?

Hélène Grémillon, Blandine Le Callet, Grégoire Delacourt, Jane Austen, Alexandre Dumas… Pour les polards : Michel Bussi, Caryl Férey

-Quelque chose à ajouter ?

Merci à ceux qui m’ont lu, me lisent ou me liront.

Merci à la vie de m’avoir donné l’audace de m’auto éditer cette année, aux belles rencontres que cette démarche a engendrées, aux émotions et au partage que peuvent procurer la lecture !

MeRcI Laurence pour ces confessions et bonne continuation!

Elodie.

téléchargement (4)