9782743643966  20180519_144247

Roman

Éditions Rivages

Paru en Mai 2018 en poche

600 pages

Résumé:

Walter et Rosanna Langdon caressent un rêve : posséder une ferme à eux, un giron protecteur où fonder une famille. C’est sur les terres sublimes de l’Iowa que se bâtit la légende des Langdon et de leurs enfants, qui vont connaître de près ou de loin les bouleversements de la première moitié du XXe siècle. Cette traversée commence en 1920, à l’aube de la Dépression, et s’achève en 1953. Le temps pour une génération d’éclore ; pour une autre de voir le monde changer. Dans cette puissante saga familiale, Jane Smiley excelle à camper des personnages attachants, incarnant avec humanité et tendresse leur Amérique. 

Mon avis:

1920/1953. Walter Langdon a 25 ans et il vient d'acheter une ferme avec sa femme, Rosanna qui a 20 ans. Ils vivent entourés de leur bébé Frank et de la soeur de Rosanna, Eloise. Mais au fil des années, d'autres enfants vont venir agrandir la famille: Joey, Mary-Elisabeth, Lilian, Henry, Claire. Une famille nombreuse qui va vivre des joies et des peines au cours de ses 33 ans. Toute la question est: rester ou quitter la ferme familiale?

On évolue d'années en années (un chapitre est une année) et l'on suit cette famille dans leur quotidien au gré des saisons, au gré des bonheurs (naissance, récoltes...) et des malheurs (sécheresse, difficultés financières, deuil...). Les enfants grandissent, les techniques agricoles évoluent...

Voici le premier tome d'une grande trilogie. Jane Smiley brosse le portrait de l'Amérique à travers cette saga familiale. On suit cette famille par des moments de vie dans ce milieu agricole toujours entourée d'un contexte en constante évolution qu'il soit historique, économique ou sociale. L'auteure nous donne les pensées de chaque personnage et leurs visions des événements. Frank sera LE personnage qui se démarque au sein de cette famille depuis son plus jeune âge. Il a été difficile de se retrouver dans tous les personnages (cf photo ci dessous) et il y a de grandes périodes où il ne se passe pas grand chose ou des descriptions trop techniques et du coup, le livre m'a paru intéressant mais long. J'aurais aimé plus de rebondissements. Bref, c'est une belle histoire, une immersion totale dans une famille américaine des années 20 mais, pour ma part, un peu trop longue.

"Nos premiers jours" étaient heureux...

À bientôt,

Elodie.

"C'est vrai, quitter le nid n'était jamais facile, qu'on soit un oisillon ou une jeune fermière."

20180518_172322  téléchargement