trancher_lh  20180710_100013

Roman

Éditions Flammarion

Parution: 29 Août 2018

176 pages

Résumé:

Cela faisait des années qu’elle croyait Aurélien guéri de sa violence, des années que ses paroles lancées comme des couteaux n’avaient plus déchiré leur quotidien. Mais un matin de septembre, devant leurs enfants ahuris, il rechute et l’insulte de nouveau. Malgré lui, plaide-t-il. Pourra-t-elle encore supporter tout ça ? Elle va avoir quarante ans le 3 janvier. Elle se promet d’avoir décidé pour son anniversaire.

Mon avis:

Pouffiasse.

Elle a 40 ans, elle a 2 enfants. Lors d'un week-end à Cabourg, Aurélien, son mari, l'insulte devant les enfants. Cela faisait 7 ans que ce n'était pas arrivé. 7 ans qu'elle l'avait quitté et était revenue à ses côtés car il avait juré qu'il ne recommencerait plus jamais et puis l'amour était là malgré tout, les bons souvenirs aussi... 

Tu n'es qu'une merde.

"La violence d'Aurélien est revenue. Par la fenêtre, peut-être bien. C'est une surprise qui te foudroie." Il ne lève pas la main sur elle, une seule fois peut-être mais la violence des mots est pire que tout. Pourquoi? Est-il tellement en détresse qu'il est obligé d'extraire sa violence sur elle?

Ferme ta gueule une bonne fois pour toutes.

Alors rester ou partir? Penser aux enfants, à elle, à lui?

Sale truie

Ce livre est raconté à la 2ème personne du singulier et c'est assez déroutant comme si la narratrice se parlait à elle-même. De plus, nous ne connaissons à aucun moment son prénom. Il raconte le combat d'une femme, son amour qui fait mal, son amour pour ses enfants qu'elle veut protéger mais il parle surtout de violence conjugale, ici de violence verbale et psychologique. Des mots qui blessent, crus, amenés avec virulence, brutaux, méprisants... par celui qu'elle aime et qui l'aime en retour. On comprend très vite qu'Aurélien est un personnage ambiguë avec qui elle passe de bons moments en famille et l'instant d'après se fait insulter. Et les enfants dans tout ça? Comment se construire avec pour modèle un père qui déprécie sans cesse leur mère? Comment s'affirmer alors que leur mère se laisse insulter sans rien dire? Bref, c'est un roman court, percutant et qui ne laisse pas indifférent.

Il est grand temps de "Trancher"

À bientôt,

Elodie

"Tu es revenue. Ou restée? Finalement, tu ne sais plus. Tu es là, voilà tout. Tu aurais pu refaire ta vie, avec un autre, comme on dit. Mais tu as préféré la refaire avec le même."

images (1)  images (2)