9782212568660_h180  20180901_112744

Roman

Editions Eyrolles

Paru le 17 Mai 2018

192 pages

Résumé:

Quand on a 10 ans, pas de papa mais une mère amoureuse de Shakespeare et que l'on s'attend à voir débarquer les huissiers d'un jour à l'autre, la vie n'est pas simple. Elle, comédienne de théâtre passionnée, fascine son fils qui découvre le monde et ses paradoxes avec toute la poésie de l'enfance. Avec leur voisine Sabrina, caissière de son état, et les comédiens Max, Lulu et Rita, ils forment une famille de coeur, aussi prompte à se fâcher qu'à se réconcilier.

Mais, un jour, la réalité des choses rattrape la joyeuse équipe. Et le petit garçon est séparé de sa mère. Comment, dès lors, avancer vers ses rêves ? En comprenant que, peut-être, l'essentiel n'est pas l'objectif, mais le chemin parcouru... Sur fond de crise des subprimes, Julien Aranda nous raconte la trajectoire enchantée d'une troupe de théâtre inoubliable.

Mon avis:

Un petit garçon de 10 ans nous raconte sa vie avec sa maman qui est comédienne dans un théâtre. Lorsqu'elle travaille, il passe son temps chez Sabrina, la voisine, une caissière qui ne sourit pas beaucoup et dont les TOC gâchent la vie. Sa mère est une femme qui voit toujours les choses avec philosophie et poésie "Sois-toi même", "L'argent ne rend pas heureux"... Ils sont entourés d'amis, de la troupe de théâtre de sa mère, Lulu, Max, Rita... Les rires et le bonheur font partie de leur quotidien et ils sont bercés par Shakespeare et Brassens si chers à sa mère.

Mais, un beau jour, les dettes, les impayés, les huissiers, le placement chez l'austère Tata Myriam...

J'ai toujours un peu de mal lorsque c'est un enfant qui raconte l'histoire, j'ai dû mal à m'identifier et du coup, je mets une distance entre moi et le narrateur. Il a une façon candide de raconter et l'on voit à travers ses yeux le monde qui l'entoure. Mais, en même temps, cela rappelle comment un enfant voit le monde, les adultes, la vie et c'est un aspect de notre âme et de notre coeur qu'il faut absolument garder dans notre vie d'adulte. J'ai trouvé ce livre doux et d'une grande sensibilité. C'est un livre qui rend hommage aux passionnés, aux artistes... Toute la difficulté de la vie est de choisir son avenir. Doit-on remplir le frigo ou vivre passionnément? La maman de ce petit garçon refuse le métro, boulot, dodo et décide de vivre pour sa passion. Ne faut-il pas toujours croire en ses rêves? Bref, c'est un livre sensible et dont la morale fait réfléchir. Serais-je capable de tout abandonner pour vivre de mes rêves? Je n'en suis pas si sûre...

Il est venu "Le jour où Maman m'a présenté Shakespeare"

À bientôt,

Elodie

"Dans tous les yeux tournés vers le ciel coloré, il y avait la même lueur d'espoir quant à l'avenir, la même flamme qui se consume peu à peu dans l'ombre de nos vies agitées, la même mélodie secrète du temps qui passe, la même peur de disparaître à tout jamais, la même conscience de l'éphèmére, bref, la même humanité."

téléchargement (4)  téléchargement (5)