9782362312656_org  20180901_110808

Littérature jeunesse/Roman (dès 8 ans)

Castelmore

Paru le 14 Mars 2018

320 pages

Résumé:

La vraie langue de l’amitié est le chocolat !

Quand Nadima, une nouvelle élève, arrive dans son école, Jaz est ravie. Elle a enfin quelqu’un à côté de qui s’asseoir en classe. Le seul problème est que Nadima ne parle pas un mot d’anglais. Mais Jaz n’est pas du genre à se laisser abattre. Elle trouve vite comment briser la glace : grâce à quelques carrés de chocolat ! Ainsi commence une belle amitié. Celle-ci ne sera pas épargnée par les épreuves, mais elle sera pleine de rires, d’aventures... et de quelques tonnes de chocolat !

Mon avis:

Jaz Watson est une jeune fille dyslexique, taquine et sympathique. Une nouvelle arrive dans sa classe. Elle s'appelle Nadima, c'est une réfugiée syrienne. elle vient d'arriver au Royaume-Uni et ne connaît pas du tout la langue. Jazz essaye tout de suite de nouer une relation avec elle mais ce n'est pas évident lorsqu'il y a la barrière de la langue. "Parles-tu espagnol?" "Parles-tu allemand?" Aucune réponse... "Parles-tu chocolat?" lui demande-t-elle en sortant une tablette. Les yeux de Nadima pétillent, leur amitié commence...

En voilà une jolie histoire sur l'amitié, la différence, les réfugiés... Ce livre permet de montrer aux plus jeunes ce qu'est l'ouverture d'esprit et de comprendre un peu mieux les réfugiés grâce à l'histoire de Nadima. Ces deux jeunes filles que tout oppose mais qui se reconnaissent dans leur différence, l'une réfugiée, l'autre dyslexique. A-t-on besoin de mots pour se faire comprendre? Il y a aussi dans ce livre des taquineries, des chamailleries, des cours et des profs, et même des emojis... Le + de ce tome est qu'il a un texte aéré et clair adapté aux lecteurs dyslexiques. Bref, c'est un joli roman à mettre dans les mains de tous les enfants. Vous dévorerez ce roman jeunesse comme une bonne tablette de chocolat aux noisettes (c'est le meilleur n'est-ce pas?)

L'avis de Théo 9 ans: "J'ai beaucoup aimé cette histoire. Les deux filles deviennent amies et même si elle ne parle pas la même langue elles se comprennent. Par contre, c'est dur d'être un réfugié. J'ai adoré les textos et les emojis."

Et toi, "Parles-tu chocolat?"

À bientôt,

Elodie.

"C'était un peu compliqué, mais en même temps, étant dyslexique, j'aimais bien les trucs compliqués. Ils me donnaient l'occasion de briller. Des tas de stars géniales étaient dyslexiques, pour info: Keanu Reeves, Keira Knightley, Orlando Bloom, Whoopi Golberg, Tom Cruise, Winston Churchill... (Bon, Winston n'est pas vraiment une star mais vous voyez ce que je veux dire.)"

  20180831_143450  20180831_143436