9782203148611  20180920_134801  

Roman graphique/BD

Éditions Casterman

Paru le 05 Septembre 2018

344 pages

Résumé:

Entre Bamyan et Berlin, hier et aujourd’hui, l’amour comme la plus belle des aventures.
1939, Afghanistan. Autours d’un feu de camp, aux pieds des Bouddhas de Bâmiyân, une voyageuse européenne, Anne-Marie Schwarzenbach, tombe amoureuse d’une archéologue. Cette nuit-là, les deux femmes l’apprennent par la radio, la Seconde Guerre mondiale éclate.
2016, Berlin. Karsten, jeune Allemand qui se passionne pour l’Orient rencontre Nayla, une réfugiée syrienne, dont il s’éprend, malgré leurs différences.
A travers ces deux récits entremêlés, deux histoires d’amour atypiques, comme un écho à deux époques complexes, se tissent au fil des pages. Alliant les contraires, rapprochant des êtres qui n’auraient jamais dû se croiser, l’album propose une réflexion sur la difficulté d’aimer aujourd’hui comme hier.

Mon avis:

2016. On découvre la rencontre entre un homme et une femme. Elle est syrienne, réfugiée, elle s'appelle Neyla. Lui s'appelle Karsten, habite Berlin, il est architecte. Ils ont dû mal à communiquer, elle a dû mal à s'intégrer mais l'amour sera-t-il plus fort?

Et puis une histoire dans l'histoire...

1939. Une autre histoire d'amour commence entre des guerres qui ne semblent jamais finir. Au milieu de leurs inquiétudes, Une écrivaine rencontre une archéologue, Anne-Marie et Rita. Inspirée d'une histoire vraie, leur amour au coeur de l'Afghanistan sera-t-il possible?

Chacun cherche refuge...

C'est la première fois que je lis ce genre d'ouvrage et je ne suis pas déçue. J'avoue tout de même avoir été déroutée au début car ce n'est pas un genre auquel j'ai l'habitude. Entre la BD et le roman, ce livre laisse place à l'interprétation c'est à dire qu'il y a peu de mots et on trouve notre ressenti de lecteurs à travers les dessins. Le regard, les gestes, les expressions de visage... J'adhère complètement au parti pris du noir et blanc, il n'y a pas besoin de plus. Ce bel ouvrage imposant (oui il faut le dire) nous parle d'amour, d'amitié, de la guerre, des réfugiés... C'est un livre dont les émotions grandissent au fur et à mesure des pages et je trouve qu'il devrait s'offrir car le message passé est terriblement beau. N'être bien nul part lorsque l'on est chassé de son pays, devoir se battre, ne pas avoir le choix et abandonner ceux qu'on aime le plus.. Bref, c'est un roman graphique spécial et original qui est plein de poésie et de mélancolie qui nous entraîne et nous incite à prendre refuge entre ses pages.

À bientôt

Elodie

"J'ai voulu prendre refuge en toi. Mais mon pays perdu bat en moi."

20180921_125836  20180921_125846  20180921_125913