51f0DKVLvZL  20181119_092635 

Récit

Éditions Slatkine & Cie

Paru le 25 Octobre 2018

160 pages

Résumé:

« Je n’étais pas du matin mais, dans la rue, j’ai pris l’habitude de me lever aux aurores. Ça m’évite de croiser les gamins qui partent à l’école. Je ne veux pas qu’ils me voient. Je ne veux pas me voir dans leurs yeux. »

Après trois hivers passés dans la rue, Christian Page, 46 ans, raconte le quotidien d’un SDF. En écrivant le roman de sa vie, il décrit la langueur des jours et le temps qui s’accélère, le regard des autres, les trucs, les clans, la violence, la pitié, les ivresses du bonheur et l’amour.

Chaque jour, en France, un SDF meurt dans la rue.

Belleville au coeur est dédié à ces milliers d’anonymes, ces femmes, ces hommes qu’on a croisés sans doute, mais sans jamais les voir.

Mon avis:

Christian Page est sommelier. Il vit avec sa femme et son fils et mène une vie bien rangée. Mais un jour, sa femme le quitte emmenant avec elle son fils. C'est le trou noir, l'engrenage, les huissiers puis la rue... Avec pour seul bagage, son gros sac qui lui sert de maison, il est SDF. Saleté, les gens qui lui tournent le dos, l'errance dans les rues de Paris, la solitude, le froid, la violence...et parfois quelques lueurs dans cette noirceur un geste, de l'entraide... Et surtout essayer malgré tout de sauver ce qu'il lui reste d'humanité.

Christian Page, comme dans un journal, nous retrace son parcours avec beaucoup de sincérité, d'humanité sans jamais tomber dans le pathos. Du jour au lendemain, n'être plus rien, presque plus un humain. C'est une lecture vraiment touchante que chacun devrait lire. Ouvrir les yeux car il y a beaucoup d'hommes, de femmes comme Christian Page dans les rues. Un livre qui démontre la pauvreté, la précarité, l'insécurité, de réels problèmes de société. Il y a ceux qui n'osent pas, ceux qui font semblant de ne pas voir et ceux qui aident. (Les bons samaritains comme il les appelle). N'est-elle pas la population la plus transparente au monde? Bref, par son récit authentique, Christian Page nous emmène l'espace de quelques pages dans une vie difficile que l'on ne souhaite à personne...

Il a "Belleville au coeur".

À bientôt,

Elodie

"Dans la rue, il n'y a pas beaucoup de solidarité. C'est même plutôt le contraire. Plus on est dans la merde, plus l'enfer c'esr les autres."

téléchargement