9782253073536-001-T  20190121_102030

Roman

Le Livre De Poche

Paru le 02 Janvier 2019

352 pages

Résumé:

À Berlin assiégé, la femme la plus puissante du IIIe Reich se terre avec ses six enfants dans le dernier refuge des dignitaires de l'Allemagne nazie. L'ambitieuse s'est hissée jusqu'aux plus hautes marches du pouvoir sans jamais se retourner sur ceux qu'elle a sacrifiés. Aux dernières heures du funeste régime, Magda s'enfonce dans l'abîme, avec ses secrets.

Au même moment, parmi les colonnes des survivants de l'enfer des camps, marche une enfant frêle et silencieuse. Ava est la dépositaire d'une tragique mémoire : dans un rouleau, elle tient cachées les lettres d'un père. Richard Friedländer, raflé parmi les premiers juifs, fut condamné par la folie d'un homme et le silence d'une femme : sa fille. Elle aurait pu le sauver. Elle s'appelle Magda Goebbels.

Mon avis:

La Seconde Guerre Mondiale touche à sa fin. On suit l'histoire de plusieurs rescapés dont Aimé qui a été emprisonné au camp de Stöcken puis Judah qui a 15 ans qui travaillait dans les mines allemandes et qui a réussi à s'enfuir. Il va rencontrer dans sa fuite la jeune Ava et Fela qui sont en possession des lettres d'un détenu comme elle, un certain Friedländer. 

Puis, on suit l'histoire de Magda Goebbels, une des femmes les plus célèbres du IIIe Reich, épouse de Joseph Goebbels, ministre de la propagande et bras droit d'Hitler. Libre, fanatique, ambitieuse, orgueilleuse, lorsqu'elle sait la fin approcher, elle suivra le Führer dans son bunker à Berlin. Elle y tuera ses 6 enfants avant de se donner la mort...

Je suis passionnée par tous les romans qui touchent à la Seconde Guerre Mondiale. C'est un livre dont les histoires s'entrecroisent, où l'auteur a réussi à nous fournir un roman bien ficelé et dont on sent le travail de recherches. L'idée de rajouter l'histoire de Magda Goebbels aux autres histoires est très intéressant. Le personnage de Magda est assez détestable je trouve. Elle a tout de l'anti-héroïne. Qui était-elle vraiment? D'où vient-elle pour devenir la femme qu'elle est devenue? L'auteur va revenir sur ses jeunes années ainsi que sur ses derniers sentiments et actes lorsqu'elle sait que la fin est proche. J'ai dû mal à imaginer ce que tous ces gens ont dû subir et l'histoire des autres personnages est tout aussi prenante et brise le coeur. Le plus du roman sont les lettres de Friedländer qui est en fait le père de Magda. (Juif et emprisonné) On avance sur un fil tendu entre la réalité de la Seconde Guerre Mondiale et la fiction dans lequel l'auteur tisse son histoire. Le personnage de Gary, un soldat américain et Lee Meyer, une reporter de guerre apporte avec eux la libération finale et le dénouement. Bref, je suis conquise par ce livre qui allie faits réels et fiction dans une histoire vraiment captivante. C'est une plongée saisissante dans les horreurs de la Seconde Guerre Mondiale.

"Ces rêves qu'on piétine" sont terribles et émouvants.

À bientôt,

Elodie

"Il sait qu'ils sont des milliers comme lui, à arpenter les routes des territoires de l'Est. Des cohortes de guenilles maculées de mois de crasse, tiraillées par le manque. La faim, la soif, les proches, l'avenir. Des cadavres en mouvement. Survivants, comme lui."

images