Speak 20190216_134534 

Roman graphique

Rue de Sèvres

Paru le 09 Janvier 2019

376 pages

Résumé:

« J’aimerais faire un vœu mais je ne sais pas lequel... J’essaie de ravaler la boule que j’ai dans la gorge. Je pourrais leur raconter ce qui est arrivé.Comment réagiraient-ils ? »Melinda a 15 ans. Ce soir d’été, au beau milieu d’une fête, la jeune fille est victime d’un drame. Elle appelle la police. Personne ne saura jamais pourquoi elle a lancé cet appel, ni ce qu’il lui est arrivé cette nuit-là. Tout simplement parce que Melinda, murée dans son silence, ne parvient pas l’exprimer…

Mon avis:

C'est le premier jour au lycée pour Melinda qui a 15 ans et ça se passe mal pour elle. Elle ne se sent pas à sa place, elle est rejetée et parfois harcelée par ses anciens camarades... Quel secret cache-t-elle? On apprend, alors, que lors d'une soirée, elle a appelé la police car elle a été victime d'un viol. Mais, lorsque la police est arrivée, elle s'est murée dans le silence et ses camarades ne savent rien non plus de ce drame. Ils lui en veuillent car elle a gâché leur fête... et que désormais elle semble déprimée. Ils la fuient...

Je n'ai pas lu le roman de Laurie Halse Anderson, roman dont est tiré cet ouvrage et je ne m'y suis pas intéressée afin d'avoir la surprise totale. 4 trimestres, une année, on plonge dans l'histoire de Melinda. C'est une histoire vraiment émouvante. Le silence de Melinda est terrible. Elle n'arrive pas à exprimer ce qu'elle ressent, ce qu'elle a vécu, sa douleur...  L'auteure nous parle du poids du silence, des conséquences d'un viol et le retour brutal à la réalité, le fait de continuer à vivre lorsque l'on croit que sa propre vie s'est arrêtée. Quand on a vécu un choc pareil, il est difficile de s'en remettre, elle voudrait dormir pour oublier, pouvoir enfouir ses souvenirs... Elle fait mal à son corps pour ne plus avoir mal au coeur. Elle nous parle aussi de l'adolescence, du lycée et des difficultés des relations entre jeunes gens. En plus de cela, Melinda a des parents qui se déchirent, ça prend au coeur lorsqu'elle nous raconte sa nostalgie qu'elle a de l'enfance. Il y a aussi ses professeurs qui tiennent une grande place, la prof d'espagnol qui est assez drôle, celle de littérature qui a ses cheveux en bataille, le prof d'histoire un brin autoritaire, ce prof d'Arts plastiques qui lui tend la main...C'est un roman graphique young adult. Je n'ai pas du tout l'habitude de lire ce genre et je dois dire que c'est une excellente surprise parce que j'ai adoré! Les illustrations sont magnifiques en noir et blanc, les personnages sont très expressifs et il y a comme une évolution au sein même des dessins. L'écriture est belle, poétique et nous emporte et le dénouement offre à Melinda un souffle d'espoir. Bref, je vous conseille ce roman graphique émouvant, nostalgique au sujet grave mais essentiel.

"Speak" car je t'écoute...

À bientôt,

Elodie

"Je serai peut-être artiste, si un jour je deviens adulte."

20190216_134604  20190216_134611  20190216_134624