Le_Bruit_des_pages_c1  20190330_131822 

Roman

Charleston

Paru le 09 Avril 2019

398 pages

Résumé:

2016, Paris

Éva hérite d'une librairie dans le quartier de la Butte aux Cailles. Les exigences du vieux propriétaire avec lequel elle s'était liée d'amitié ? Que la librairie ne soit jamais vendue et qu'Éva y conserve un tableau représentant une jeune femme, penchée sur un carnet, aux pieds d'un acacia majestueux. Bientôt, elle se prend à imaginer la vie de la femme du tableau, Apollinariya Ivanovna Lubiova, une jeune aristocrate russe, vibrante de rêves et d'idéaux au coeur de l'été 1916.

Mais tandis que les mois passent, fiction et réalité semblent se confondre… Et si la librairie renfermait des mystères insoupçonnés ? Le voyage d'Éva à Saint-Pétersbourg pourrait-il l'aider à comprendre le lien étrange qui l'unit à Apollinariya ?

Mon avis:

Paris. Eva vient d'hériter d'une ancienne librairie et décide d'y emménager. Au milieu des livres poussiéreux, elle découvre un tableau: une clairière, une forêt et une jeune fille qui tient un carnet avec pour seules inscriptions la date de 1916 et une ville au Sud de la Russie. Cette découverte donne à Eva l'envie d'écrire l'histoire de cette jeune fille et ses recherches vont l'amener au coeur de la Russie, à Saint Petersbourg dans les années 1917.

Elle va alors imaginer la vie du personnage de ce tableau, qu'elle nomme Polina et lui écrire son journal intime. 

J'ai lu ce livre en manuscrit an tant que lectrice Chaleston. Il a reçu le prix du livre romantique 2019. Une librairie, des livres...il ne m'en fallait pas plus pour être conquise. Victor Hugo, Platon, Tolstoï... Ce livre est tellement riche de références. Il est une invitation à la poésie, à la littérature et à la musique. Le tableau mystérieux en est le point de départ. J'ai beaucoup aimé la force des personnages féminins dont celui d'Eva qui est une jeune femme idéaliste, passionnée et pleine d'empathie. Elle s'évade par les livres, l'écriture et en Polina, elle se libère, se confond, trouve l'amour... "Je divague, deviens folle. Il serait plus sage de dormir plutôt que de rêver à des chimères qui ne peuvent exister.'' Je me suis laissée embarquer par cette histoire au coeur de la culture et de la révolution russes. C'est une histoire d'amour, d'amitié où deux histoires s'entrecroisent jusqu'au dénouement. L'auteure nous parle de la liberté de choix, la liberté d'être celle que l'on veut et d'aimer celui que l'on désire. L'ambiance est chaleureuse, pleine de mystère et d'énigmes dont on a qu'une envie c'est de percer tous les secrets. On voyage, on s'évade, on s'interroge... On ne sait pas où l'auteure veut nous mener pour notre plus grand plaisir. C'est assez osé d'imbriquer une histoire dans une histoire sans perdre le lecteur mais, ici, le pari est entièrement réussi! Je noterai, toutefois, que l'écriture trop "recherchée" alourdit parfois le texte mais je suis sûre que cette histoire ravira les plus littéraires d'entre vous. L'intrigue est, quant à elle, vraiment originale et déroutante tout comme la construction du texte lui-même.

Écoutez "Le bruit des pages", il vous raconte l'histoire d'Eva et Polina, deux personnages que l'on a définitivement pas envie de quitter...

À bientôt,

Elodie