9782258115651ORI 20190425_093952

Roman

Presses de la Cité

Paru le 04 Avril 2019

624 pages

Résumé:

« Mon vrai nom, personne ne s’en souvient. La vérité à propos de cet été-là, personne ne la connaît »

À l’été 1862, un groupe de jeunes peintres proches des Préraphaélites, menés par le talentueux Edward Radcliffe, s’installe au Birchwood Manor, sur les rives de la Tamise. Là, inspiré par sa muse, la sulfureuse Lily avec qui il vit une passion ravageuse, Edward peint des toiles qui marqueront l’histoire de l’art. Mais à la fin de sa retraite, une femme a été tuée, une autre a disparu, un inestimable diamant a été dérobé, et la vie d’Edward Radcliffe est brisée.
Plus d’un siècle plus tard, Elodie Winslow, jeune archiviste à Londres fiancée à un golden-boy qui l’ennuie, découvre dans une vieille sacoche deux objets sans lien apparent : le portrait sépia d’une femme à la beauté saisissante en tenue victorienne, et un cahier de croquis contenant le dessin d’une demeure au bord de l’eau. Pourquoi le Birchwood Manor semble-t-il si familier à Elodie ? L’inconnue de la photo pourra-t-elle enfin livrer tous ses secrets ? Et si, en l’entraînant sur les traces d’une passion d’un autre siècle, son enquête l’aidait à percer le mystère de ses propres origines et à enfin mener la vie qu’elle désire ?

Mon avis:

2017/Londres. Elodie Winslow est archiviste. Elle va trouver une vieille sacoche avec des objets qui appartenaient au peintre Edward Radcliffe dont une photo et un carnet qui lui fait resurgir des souvenirs. Quelque chose de familier émane d'un dessin, un conte que lui racontait sa mère Lauren Adler une grande violoncelliste. Intriguée, Elodie va chercher des informations concernant Edward, ses recherches vont la mener sur les traces de son passé et celui de sa mère.

1862. Edward Radcliffe qui vit à Birchwood Manor sombre dans le désespoir. Sa fiancée Frances Brown meurt tuée par un cambrioleur, sa muse Lily et un diamant bleu ont disparu...

Les personnages de ce roman sont passionnés et passionnants. Par cette découverte, Elodie se pose des questions. Commence, alors, une quête fascinante. L'histoire est mystérieuse, riche, dense mais surtout complexe. Il faudra être bien concentré et au calme pour apprécier la valeur de ce roman. Kate Morton a tissé son histoire à travers différentes époques avec de nombreux personnages. (J'ai dû me faire des fiches afin de savoir leur lien) Vous arpenterez Londres à travers le temps qui passe, Covent Garden, Columbia Road, la Tamise... Le temps est d'ailleurs très important au sein de l'histoire, on regarde une horloge, on fait un saut dans le temps, le temps passe... L'auteure a aussi instillé dans ce roman une once de fantastique. Une âme parle des différents personnages qui ont habité au Birchwood Manor dans lequel se sont passés les étranges événements de 1862. Ce livre nous parle de culpabilité, de trahison mais surtout d'amour. Kate Morton a vraiment une plume singulière et nous fournit un récit romanesque dépaysant. Bref, secrets, révélations, rebondissements...''La prisonnière du temps" est un roman fabuleux, maîtrisé qui nous emporte à travers les années.

À bientôt,

Elodie

"Quelque chose a changé. Je ne sais où. Je le sens, comme je sentais les changements de temps."

il_794xN 

Source photo:etsy.com