9782265118508ORI  20190625_125551

Roman

Fleuve éditions

Paru le 09 Mai 2019

264 pages

Résumé:

Jeanne a été placée en maison de retraite par ses enfants. Et le pire, c’est que chacun se renvoie la balle pour déterminer qui a été à l’initiative de cette mascarade.
Elle a beau avoir 81 ans, une ribambelle de petits-enfants et des tonnes de carnets noircis au fil du temps, preuves de son (très) long passage sur Terre, elle n’a pas dit son dernier mot. Son plan : simuler la démence et les rendre tous dingues.
Sauf que, ce lieu dans lequel elle ne voyait qu’hostilité va lui révéler bien des surprises…
En prenant part, d’abord sur la pointe des pieds, puis avec une ardeur qu’on ne lui connaissait pas, aux rendez-vous mensuels d’une clique de pensionnaires plus agités qu’une colonie de vacances, Jeanne va réveiller des pans de sa personnalité qu’elle pensait à jamais enfouis : la curiosité, l’espoir… et surtout : l’audace. Qu’on se le dise : au « jeu des regrets » de l'avant-dernier vendredi du mois, rien n’est jamais perdu.

Mon avis:

Jeanne a 81 ans. Ces sales gosses d'enfants l'ont mise dans une résidence pour personnes âgées. Elle a décidé de leur faire croire qu'elle est atteinte de démence sénile pour se venger. Mais, peu à peu, au contact des autres résidents, Jeanne va ouvrir les yeux que ce soit sur son passé, son présent ou son avenir...

Jeanne est un personnage espiègle et qui au fil des pages va se révéler. Elle vient d'une famille bourgeoise et, toute sa vie, elle s'est occupée de toute la famille, de son mari, de ses enfants, de ses petits enfants... et voilà le remerciement? Elle se retrouve dans cette résidence, sans portable avec ses enfants qui veillent sur elle comme si elle avait à nouveau 10 ans. Colère, vengeance seront ses premiers sentiments. Puis, elle va rencontrer la bande de la résidence. Léon, Lucienne, Paddy, Loulou et Joseph vont devenir bien plus que des amis. Confessions, soirées, virées et apéros...à leur contact, Jeanne va se rendre compte qu'elle a mené une vie un peu trop lisse, sans risque. Le temps des regrets est définitivement clos. Ses amis seront sa nouvelle famille, sa nouvelle vie. On va en apprendre plus sur chacun de ses nouveaux amis et à leur côté Jeanne va se rendre compte que les autres non plus n'ont pas eu une vie facile ou celle qu'ils ont désiré. Amour, famille, amitié. C'est décidé pour Jeanne, il est temps de profiter de la vie, du temps qu'il lui reste et surtout de faire la paix avec son passé. Cette histoire est drôle et pétillante. Les dialogues sont souvent "cash" et sans langue de bois. On rit oui, beaucoup, mais c'est aussi une histoire pleine d'émotions. Bref, ce roman feel good au sujet sensible et difficile prend au coeur et pousse à la réflexion. 

Qui sont "Les sales gosses" dans cette histoire? Les jeunes ou les vieux?

À bientôt,

Elodie

"Les apparences sont toujours trompeuses. Ce jeu des regrets est décidément plein de surprises et se révèle terriblement grisant."

beautiful-sunrise-3-808fa 

Source photo:https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/pensees-sur-l-humanite-et-son-183465