006654558 20190814_115010

Thriller

Slatkine &Cie

Paru le 22 Août 2019

320 pages

Résumé:

Le 16 septembre 1943, sur les hauteurs de Bastia, un convoi SS quitte un couvent avec une mystérieuse cargaison. Chargées sur une barge à destination de l’Italie, les caisses finissent englouties au large du cap Corse. La légende du Trésor de Rommel est née. 75 ans plus tard, un lingot frappé de la svastika réapparaît en Suisse.

Partie de Neuchâtel, l’intrigue acrobatique de ce roman à tiroirs bouscule le lecteur de la Suisse à la France, entre deux époques sombres, hier, aujourd’hui, sur fond d’occupation nazie et de domination mafieuse.

Comme toujours, chez le procureur Feuz, le style est chirurgical, effroyablement efficace.

Mon avis:

Corse/1943. Les SS quittent le couvent de Saint-Antoine à Bastia avec un précieux chargement. Celui-ci finira englouti au fond des eaux corses lors d'une attaque d'un bombardier américain.

Bastia. Un homme est retrouvé mort torturé émasculé dans l'ancien couvent. Il s'agit de Vincent Mariani issu d'une famille mafieuse et qui vient de sortir de prison.

Neufchâtel. Un homme est retrouvé immolé, un toxicomane du nom de Radovan Krtic.

Quel est le lien entre toutes ces histoires? La légende du trésor de Rommel...

Nicolas Feuz s'est basé sur des faits réels afin de monter son intrigue. Englouti quelque part au large de Bastia depuis la Seconde Guerre mondiale mais jamais découvert, le trésor de Rommel reste aujourd'hui une énigme. Dans cet opus, nous retrouvons le procureur Norbert Jemsen, la greffière Flavie Keller et l'inspectrice Tanja Stojkaj, déjà rencontrés dans le livre "Le miroir des âmes". Plusieurs histoires se découpent dans cet opus (il faut d'ailleurs être bien concentré surtout au début) pour finalement s'assembler à la perfection telles des Matriochka. D'un côté, nous avons la guerre et ses horreurs, le nazisme et de l'autre la corruption, la violence, la mafia corse. Cette intrigue complexe et ramifiée est agrémentée de multiples personnages, lieux et de deux espaces temps. Manipulation, infiltration, criminalité, organisation...Nicolas Feuz joue avec nos nerfs et peu à peu nous dévoile la  sombre vérité. Bref, ce thriller est vraiment passionnant et construit d'une main de maître. Une chose est sûre, méfiez-vous de "L'ombre du renard."!

À bientôt,

Elodie.

"La peur conduisait n'importe quel être humain à des réactions surprenantes. La guerre transformait irrémédiablement chaque homme. Les pleurs viendraient. Tôt ou tard."

Nicolas Feuz - romans

Site officiel de Nicolas Feuz, auteur de romans policiers et thrillers

https://feuznicolas.wixsite.com