o  20191119_113319  

Roman

Librinova

123 pages

Résumé:

Oksana aime le luxe. Dans les boutiques de mode, elle essaie et achète de beaux vêtements qu'elle ne porte pas, sinon très exceptionnellement. Elle est bien connue des chics enseignes de Genève, surtout du Bongénie qui lui stocke ses achats dans ses remises depuis des années. Dans ce magasin, elle rencontre Jean, un nouveau vendeur qui lui fait changer de style et auquel elle va se lier d'amitié aux dépens de Kate, la chef de département. Le Bongénie programme d'importants travaux de rénovation de ses sous-sols qui l'obligent à vider ses remises, Kate demande à Oksana de récupérer son stock de vêtements. Dans son élégante addiction, sur fond de gestion de fortunes, de défilés de mode et de galas de bienfaisance, Oksana va vite retrouver ses fragilités et se heurter aux failles de son histoire.

Mon avis:

Oksana est veuve et a un fils de 27 ans qui vit en Argentine. Elle bosse dans une agence de gestion du patrimoine. Oksana mène une vie luxueuse à Genève et passe son temps dans les boutiques de luxe notamment au Bongénie où elle est connue et où elle achète sans compter. Mais, la plupart du temps, elle ne porte même pas les vêtements achetés et ceux-ci sont stockés dans les remises du Bongénie. 

Elle va rencontrer dans cette boutique Jean, un vendeur qui va lui vendre un autre type de vêtements que sa personal shopper lui vend habituellement et ça va être une révélation. Une amitié va naître entre Jean et elle et on va découvrir peu à peu Oksana, son addiction entre gala de charité et escapade à Londres, Sitges ou même Madrid. Quand sa personal shopper lui demande de reprendre ses vêtements stockés car ils sont en plein travaux, tout va basculer...

Ce livre est une bonne découverte. Les personnages sont tellement bien décrits qu'on les visualise parfaitement tout comme les différents lieux parcourus au fil des pages. On fait un plongeon enivrant dans le monde de la mode et du luxe. Oksana est un personnage si complexe, mélancolique, colérique, qui comble sa solitude et ses problèmes par l'achat compulsif de vêtements. Elle est une femme fragile, sensible, qui tente de cacher ses failles. Je tiens à féliciter l'auteur de s'être mis si facilement dans la peau de cette femme. J'ai trouvé le destin de cette femme tragique. Peu à peu les secrets sont dévoilés et le masque tombe. La plume de l'auteur est entraînante et c'est un réel plaisir à lire. C'est une histoire pleine d'émotions retraçant l'histoire d'une femme qui peut paraître futile mais en grattant la couche de vernis on découvre une femme terriblement malheureuse et bien plus secrète. Entrez au Bongénie et venez rencontrer Oksana... Un premier roman prometteur!

À bientôt,

Elodie

"Je pense que mon plaisir est là, plus dans le pouvoir d'acheter que pour les achats eux-mêmes et je n'arrive toujours pas à le réfréner, encore moins à m'en passer. C'est une réelle dépendance."

Au Bongénie ou l'élégante addiction d'Oksana

Né à Alençon, je suis un homme de 64 ans en retraite du secteur social depuis quelques mois et je vis à Thonon les Bains. J'ai découvert l'écriture en 2018 en écrivant une première auto-fiction non publiée sur l'histoire de ma famille paternelle que j'ai retrouvée fortuitement en 2013 sur l'autre rive du lac Léman après 40 ans d'absence.

https://www.librinova.com