Et-toujours-les-Forets 20210122_133400

Roman noir/ Post apocalyptique

Le Livre De Poche

Paru le 06 Janvier 2021

384 pages

Résumé:

Corentin, personne n’en voulait. De foyer en foyer, son enfance est une errance. Jusqu’au jour où sa mère l’abandonne à Augustine, l’une des vieilles du hameau. Au creux de la vallée des Forêts, ce territoire hostile où habite l’aïeule, une vie recommence.
À la grande ville où le propulsent ses études, Corentin plonge sans retenue dans les lumières et la fête permanente. Autour de lui, le monde brûle. La chaleur n’en finit pas d’assécher la terre. Les ruisseaux de son enfance ont tari depuis longtemps. Quelque chose se prépare.
La nuit où tout implose, Corentin survit miraculeusement, caché au fond des catacombes. Revenu à la surface dans un univers dévasté, il est seul. Guidé par l’espoir insensé de retrouver la vieille Augustine, Corentin prend le long chemin des Forêts. Une quête éperdue, arrachée à ses entrailles, avec pour obsession la renaissance d’un monde désert, et la certitude que rien ne s’arrête jamais complètement.

Mon avis:

Désespoir

Marie est enceinte et rejetée par les vieilles de la vallée des Forêts, les forêts maudites... Cet enfant qu'elle porte, elle n'en veut pas. Mais Corentin grandit avec une mère absente, qui ne l'aime pas, baladé de foyer en foyer. Marie l'abandonne finalement à Augustine, une des vieilles de la vallée des Forêts qui est en fait la grand-mère de son papa. Naît, alors, l'espoir d'une nouvelle vie pour Corentin. Il part pour la Grande Ville. Mais une nuit de déboires, caché au fond des Catacombes, le feu ravage la Terre. Il survit à la fin du monde. Est-ce le sort qui s'acharne? Il n'a qu'une seule idée en tête: retrouver Augustine. La survie commence. Au fil des années, il va devoir faire face à l'humain, aux survivants, à la nature...

Désespoir

C'est une histoire dure. Le rejet d'une mère, l'abandon, la désillusion, la fin du monde, la survie... C'est un roman noir où au fil des pages, le désespoir étouffe le lecteur comme le personnage principal. C'est un roman post apocalyptique raconté avec des mots qui claquent comme c'est si bien le faire Sandrine Collette. Chaque mot, chaque phrase raisonne puissance 1000. Les forêt, point de départ et point final de l'histoire, sont un personnage à part entière ce qui accentue le sentiment d'oppression durant la lecture. Y a-t-il un espoir que le monde recommence? Peut-être que non car quand tu lis cette auteure, tu sais que tu n'es pas dans le monde des Bisounours.

Désespoir. 

J'ai adoré ma lecture mais on va loin dans la noirceur. Le pauvre Corentin va en voir de toutes les couleurs (ou plutôt des nuances de noirs...) Sandrine Collette ne l'a pas épargné et ne nous épargne pas par la même occasion! Le dénouement donne l'uppercut final.

À bientôt,

Elodie

"Les vieilles l'avaient dit, elles qui voyaient tout: une vie qui commençait comme ça, ça ne pouvait rien donner de bon."

Sandrine Collette "Animal" - Au chapitre

Roman noir Le Livre De Poche Paru le 02 Janvier 2020 352 pages Dans l'obscurité dense de la forêt népalaise, Mara découvre deux enfants ligotés à un arbre. Elle sait qu'elle ne devrait pas intervenir. Pourtant, elle les délivre, et fuit avec eux vers la grande ville où ils pourront se cacher.

http://auchapitre.canalblog.com