01 février 2021

Sandrine Collette "Et toujours les forêts"

  Roman noir/ Post apocalyptique Le Livre De Poche Paru le 06 Janvier 2021 384 pages Résumé: Corentin, personne n’en voulait. De foyer en foyer, son enfance est une errance. Jusqu’au jour où sa mère l’abandonne à Augustine, l’une des vieilles du hameau. Au creux de la vallée des Forêts, ce territoire hostile où habite l’aïeule, une vie recommence.À la grande ville où le propulsent ses études, Corentin plonge sans retenue dans les lumières et la fête permanente. Autour de lui, le monde brûle. La chaleur n’en finit pas... [Lire la suite]

18 février 2020

Sandrine Collette "Animal"

     Roman noir Le Livre De Poche Paru le 02 Janvier 2020 352 pages Résumé: Dans l’obscurité dense de la forêt népalaise, Mara découvre deux enfants ligotés à un arbre. Elle sait qu’elle ne devrait pas intervenir. Pourtant, elle les délivre, et fuit avec eux vers la grande ville où ils pourront se cacher.Vingt ans plus tard, au milieu des volcans du Kamtchatka, débarque un groupe de chasseurs. Parmi eux, Lior, une Française. Quand elle chasse, son regard tourne à l’étrange, son pas devient souple. Elle semble... [Lire la suite]
Posté par Auchapitre à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
18 avril 2019

Sandrine Collette "Juste après la vague"

  Roman noir Le Livre De Poche Paru le 20 Février 2019 352 pages Résumé: Il y a six jours, un volcan s'est effondré dans l'océan, soulevant une vague titanesque, et le monde a disparu autour de Louie, de ses parents et de ses huit frères et sœurs. Leur maison, perchée sur un sommet, a tenu bon. Alentour, à perte de vue, une étendue d’eau secouée de tempêtes violentes… La nourriture se raréfie, les secours n’arrivent pas. Lorsque l’eau recommence à monter, les parents comprennent qu'il faut partir vers les hautes terres pour... [Lire la suite]
21 avril 2018

Sandrine Collette "Les larmes noires sur la terre"

   Roman noir Le Livre De Poche Paru le 31 Janvier 2018 384 pages Résumé: Moe, 26 ans, hagarde, épuisée, son nourrisson dans les bras, est amenée de force dans un centre d'accueil pour déshérités, surnommé « la Casse ». La Casse, c'est une ville de miséreux logés dans des carcasses de voitures brisées et posées sur cales. Chaque épave est attribuée à une personne. Pour Moe, une 306 grise. Plus de sièges arrière, deux couvertures, et voilà leur logement, à elle et au petit.Au milieu de l'effondrement de sa vie, un coup... [Lire la suite]