9782221218730ORI  20180916_102512  

Thriller

La Bête Noire

Paru le 06 Septembre 2018

416 pages

Résumé:

« Les tueurs voient l’enfer que nous avons sous nos pieds, tandis que nous, nous ne voyons que les fleurs… »

Dans les montagnes sauvages du Frioul, en Italie, le commissaire Teresa Battaglia, la soixantaine, la langue acérée et le coeur tendre, est appelée sur les lieux d’un crime pour le moins singulier : un homme a été retrouvé mort, les yeux arrachés. À côté de lui, un épouvantail fabriqué avec du cuivre, de la corde, des branchages… et ses vêtements ensanglantés.
Pour Teresa, spécialiste du profilage, cela ne fait aucun doute : le tueur frappera à nouveau. Elle va devoir rassembler toute son énergie et s’en remettre à son expérience pour traquer cette bête humaine qui rôde dans les bois. Si tant est que sa mémoire ne commence pas à lui faire défaut…

Mon avis:

Italie/Petit village de Traveni. Roberto Valent, père de famille, est retrouvé mort, sans ses yeux, déshabillé sur un sentier. Un peu plus loin, les policiers retrouvent un épouvantail créé avec les vêtements de la victime, du cuivre et du bois. Le commissaire Teresa Battaglia est mise sur l'affaire. Elle est bien décidée à trouver le tueur avec son équipe. Elle va mettre à compétence ses dons de profiler et essayer d'entrer dans la tête du tueur car elle en est sûre ce n'est pas terminé... Très vite, des événements étranges continuent... Rituel, mise en scène, mutilation... Dans ces bois une ombre rôde et observe. Est-ce l'oeuvre d'un tueur en série? Qui est-il? Pour chasser le tueur, c'est surtout ses propres démons que Teresa va devoir chasser et essayer de continuer son métier avec sa mémoire qui commence à lui faire défaut...

Autriche 1978. Et quel est le secret de cette institution appelé l'Ecole? Des enfants, un étrange sujet 39 et un mot d'ordre: "Vois. Observe. Oublie"... Les deux affaires seraient-elles liées?

Le plus de ce thriller est clairement le personnage de Teresa (Je pense qu'on va la retrouver dans une série de livres qui lui sera consacrée.) Elle a un caractère bien trempé et n'a pas la langue dans sa poche. D'ailleurs, le petit nouveau de son équipe, Massimo, va en faire les frais. Mais, c'est aussi un personnage torturé et j'ai hâte d'en savoir plus. Elle fait preuve d'une grande empathie, que l'auteure arrive à nous transmettre par son biais. L'intrigue est bien menée, l'ambiance dans ce petit village est très vite pesante, les sujets abordés sont graves... Ici pas de chaleur italienne mais plutôt les montagnes enneigées et glacées du Frioul qui donnent une atmosphère énigmatique, mystérieuse à l'histoire. Bref, un thriller qui remplit toutes ses promesses et dont on n'a pas encore fini de parler de l'auteure, j'en suis sûre...

Il est quelque part "Sur le toit de l'enfer"...

À bientôt,

Elodie

"Ils n'auraient pas trouvé les réponses dans un mobile criminel ordinaire. L'esprit humain n'accouchait pas d'un cauchemar de ce genre par jalousie, par vengeance ou simplement pour l'argent."